12 juillet 2020

Y-A-T-IL ENCORE UN AVENIR POUR LES VEHICULES ELECTRIQUES EN FRANCE ? C'EST DISCUTABLE !

Ionity : un nouveau prix à la minute qui fait du bruit


Peugeot 2008 électrique recharge Ionity

A peine quelques mois après avoir introduit un nouveau tarif au kWh, Ionity change à nouveau son mode de facturation en France avec un système basé à la minute.

Plus de 30.000 bornes maillent actuellement la France pour les voitures électriques ou hybrides rechargeables. Par contre, le nombre de bornes à charge rapide reste encore faible. Avec la désactivation quasi-totale du réseau Corri-Door, et hors Superchargers spécifiques à Tesla, il ne reste plus que Ionity pour permettre de long trajets avec aisance.

Au lancement, le prix des bornes Ionity était très accessible. Une recharge coûtait 8 euros, un point c’est tout. Mais suite à cette pratique incitative et appréciée, Ionity a bouleversé ses tarifs. Depuis le 31 janvier 2020, une recharge se paie 0,79 euro au kWh. Si les constructeurs finançant le consortium, comme Mercedes ou Porsche, bénéficient de tarifs réduits (environ 0,30 €/kWh), l’addition est plutôt salée pour les autres.

En France, le contexte est particulier. A cause d’une impossibilité de facturer au kWh, Ionity a dû y passer au tarif horaire. Ainsi, la charge demande 79 centimes par minute depuis ce 1er juillet 2020. A l’échelle européenne, seule la Finlande repose sur un système identique. La charge est rapide, c’est vrai, mais la note finale est très salée…

Un plein d’électricité inabordable

Lors d’un long trajet à bord d’un Peugeot e-2008 cette semaine, nous avons eu une belle surprise. Pour une charge de seulement 32,8 kWh, la facture a grimpé à près de 40 euros après 45 minutes de recharge. Nous sommes passés par le ChargeMap Pass, faisant gagner un temps précieux mais en contrepartie d’une commission qui fait bondir le tarif à 0,871 €/min. Si nous étions passés en direct par Ionity, en utilisant le paiement CB via l’application, la charge aurait tout de même coûté 35,55 €.

Nous sommes conscients que Ionity doivent rentabiliser ses installations, et qu’une telle recharge est ponctuelle. Or cela est très cher et place le coût de l’électrique au dessus du thermique. Avec 200 km d’autonomie sur autoroute, 100 km reviennent à plus de 20 euros (21,7 exactement pour 20 kWh/100 km de consommation moyenne dans notre cas), soit l’équivalent de 12,5 litres d’essence (à 1,60 €/l).

Bref, ce nouveau fonctionnement change la donne. Avec un tarif au kWh, les véhicules équipés de grosses batteries étaient pénalisées, comme la Porsche Taycan et son pack de 94 kWh. Désormais, ce sont les véhicules à la recharge la plus lente qui trinquent. Dans notre cas, la puissance de 100 kW (théorique) en pic de notre Peugeot fut pénalisante. Sur une Renault ZOE, limitée à 50 kW, c’est encore pire. Pour récupérer 80 % en 50 minutes, la recharge coûterait 39,42 €. Et mieux ne vaut pas tenter le diable des 100%, car les derniers 20% sont bien plus longs à atteindre. Heureusement, Ionity propose un tarif bien plus abordable (0,39 €/min) sur ses bornes tri-standards, limitées à 50 kW. Seul bémol : il n’en existe qu’une par station. Il faut donc prier que personne ne l’occupe à l’arrivée.

Et vous ? Que pensez-vous de cette nouvelle évolution de la tarification Ionity ? Est-ce beaucoup trop cher ? Combien seriez-vous prêt à payer pour une recharge ultra-rapide ?

SOURCE : Etiquettes : IONITY
Posté par : DIACONESCO_TV à - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Y-A-T-IL ENCORE UN AVENIR POUR LES VEHICULES ELECTRIQUES EN FRANCE ? C'EST DISCUTABLE !

Nouveau commentaire