14 octobre 2019

LA VOITURE HYDROGENE NOUVELLE GENERATION ARRIVE CHEZ LE CONSTRUCTEUR JAPONAIS TOYOTA EN 2020


La voiture à pile à combustible du constructeur japonais adopte un design moins controversé. Visibles sur ce show-car attendu au Salon de Tokyo, les nouvelles lignes s’accompagnent d’une autonomie portée à 650 km.

Qui a dit que voiture à propulsion alternative n’était pas sexy ? Toyota a certes travaillé la culture de la différence, avec la Prius puis la Mirai en 2015. Cette dernière reprenait une originalité exacerbée de l’hybride pour le compte de l’hydrogène.

Advertisement

Visuellement, rien à voir

Pour 2020, la recette semble avoir changé. Plus loin que le restylage de la Prius ayant adouci les traits de la Prius, la future Mirai sera complètement transfigurée. Finies les optiques biscornues et les plis de caisses taillés à la serpe, bonjour l’élégance et le classicisme. « Nous voulions que les clients se disent : je choisi la Mirai pas seulement car elle est à hydrogène, mais simplement parce que je désire cette voiture », précise l’ingénieur en chef Yoshikazu Tanaka.

Sans ses volumes originaux, la nouvelle Mirai fait plus statutaire

C’est sur la base des Lexus LC et LS que Toyota a développé la seconde mouture. La silhouette est plus basse de 7 cm, le capot très long, les surfaces très épurées. La longueur a pris 8 cm au passage, soit 4,97 m et la largeur 6 cm. Surtout, rien ne transpire le système à pile à combustible. Si peut-être, la grande grille vient avaler l’oxygène nécessaire à la production d’électricité, mais se fond au reste de la gamme.

650 kilomètres en un plein

Toyota ne donne pas de détails sur la pile à combustible et le moteur. Toutefois, un chiffre est en nette progression, celui de l’autonomie. Avec « une augmentation de 30% », celle-ci passe donc de 500 à 650 km environ. Autre changement, les roues arrière sont motrices et non plus avant, en raison de la plateforme TNGA-L. Pour rappel, le modèle actuel dispose d’un moteur électrique de 154 ch et 335 Nm.

L’intérieur de la nouvelle Toyota Mirai 2020 est plus consensuel

L’intérieur du nouveau modèle est aussi très opposé à l’actuelle Mirai. Les compteurs retrouvent leur position classique derrière le volant et non sous le pare-brise. L’écran central prend du volume (12,3 pouces), mais la console vient s’étirer vers le côté passager.

Révélé en show-car pour le Salon de Tokyo démarrant le 23 octobre, ce show-car est proche à 95% de la version de série. La nouvelle Toyota Mirai sera commercialisée courant 2020, à un prix encore inconnu. L’actuelle, diffusée à plus de 10.000 exemplaires, est disponible en France à partir de 78.900 € hors bonus. Ce modèle visera essentiellement les flottes de taxis et VTC, notamment celle de HysetCo à Paris.

 

Toyota Mirai

Toyota Mirai
Motorisation
 Hydrogène
Prix
A partir de 78 900 € *

* TTC hors bonus

 

La Toyota Mirai est le premier modèle à hydrogène de Toyota mais aussi la première voiture à hydrogène industrialisée à grande échelle dans le monde. En Europe, sa commercialisation se limite à quelques rares pays, dont la France depuis octobre 2018 au prix de 78.900 euros. 

Commercialisation

Disponible en Europe depuis octobre 2015, la Toyota Mirai n’est proposée que dans les pays où l’infrastructure de ravitaillement en hydrogène est jugée « suffisante » par le constructeur. Ainsi, sa commercialisation européenne a été initialement limitée à 4 pays : Allemagne, Danemark, Belgique et Royaume-Uni.

En France, la commercialisation n’a débuté qu’en octobre 2018 grâce à l’apparition de quelques stations de recharge d’hydrogène.

Prix de la Toyota Mirai

toyota-mirai-photo-0005

La Toyota Mirai est vendue à partir de 78.900 €, sachant que le constructeur préfère davantage orienter ses clients vers la LLD.

A l’instar des voitures électriques commercialisées en France, la Toyota Mirai est éligible au bonus de 6.000 €, puisque n’émettant pas de CO2.

Le fonctionnement de la Toyota Mirai

Dotée de la toute dernière génération du TFCS (Toyota Fuel Cell System), la Toyota Mirai fait appel à deux sources d’énergie :

  • Une pile à combustible de 114 kW (155 ch) servant à transformer l’hydrogène stocker dans les deux réservoirs en électricité
  • Une batterie Ni-Mh de 1,6 kWh issue de la Camry hybride qui vient récupérer l’énergie lors des phases de freinage et de décélération et apporte un supplément de puissance en phase d’accélération

Ces deux sources d’énergie viennent alimenter un moteur électrique de 113 kW (154 ch) et 335 Nm permettant à la Toyota Mirai d’atteindre jusqu’à 178 km/h de vitesse maximale et d’abattre le 0 à 100 km/h en 9,6 secondes.

A l’usage, la Toyota propose trois modes de conduite – Normal, Eco et Power – ainsi qu’un mode « brake » permettant d’accentuer le frein moteur et la récupération d’énergie.

toyota-mirai-photo-0025Réservoirs et batterie de la Toyota Mirai

La Toyota Mirai est alimentée par deux réservoirs  (en jaune sur le schéma) capables d’embarquer jusqu’à 5 kilos d’hydrogène à une pression de 700 bars.

Située à l’arrière, au dessus du second réservoir à hydrogène, la batterie Ni-Mh cumule 1,6 kWh d’énergie et permet d’apporter un complément de puissance lors des phases d’accélération.

toyota-mirai-reservoirs

Ravitaillement de la Toyota Mirai

toyota-mirai-photo-0023

Alors que la Prius peut utiliser n’importe quelle station-service pour réaliser son plein, la Toyota Mirai doit compter sur un réseau d’infrastructures de ravitaillement à hydrogène spécifique.

Concrètement, la procédure de ravitaillement n’est pas plus compliquée qu’un plein classique. Une fois raccordé à la voiture par le biais d’une pistolet, la station évalue automatiquement le différentiel de pression pour enclencher, ou pas, le ravitaillement en hydrogène de la voiture.

A noter que la Mirai a besoin de stations à hydrogène fonctionnement à 700 bars pour effectuer l’intégralité de son plein.

Design de la Toyota Mirai

Côté design, Toyota joue clairement la carte de la rupture avec la Mirai qui se distingue des autres modèles de la marque avec un style innovant évoquant la « mobilité du futur ». Objectif : séduire les « early-adopters », premiers clients de la berline à hydrogène.

Dotée d’un profil en « goutte d’eau », la Mirai arbore d’impressionnante prises d’air latérale encadrées de barres chromées destinées à renforcer sa calandre. A l’arrière, les formes sont tout aussi particulières et permettent à la Mirai d’adopter un look bien à elle dont seuls quelques infimes détails sont partagés avec la Toyota Prius 4.

toyota-mirai-photo-0010

Intérieur de la Toyota Mirai

 

toyota-mirai-photo-0028

Au centre du tableau de bord, un écran TFT de 11 cm de diagonale regroupe toutes les données d’instrumentation.

A l’intérieur, l’ensemble de l’instrumentation est concentrée au centre du tableau de bord à travers un large écran TFT à cristaux liquide de 11 cm de diagonal. On y retrouve le niveau du réservoir à hydrogène, la vitesse actuelle, l’autonomie restante ainsi qu’un panneau laissant entrevoir le fonctionnement du véhicule. Le conducteur peut également faire défiler certaines informations comme l’historique des consommations.

Au dessus du sélecteur de vitesses, un panneau permet de régler la température à bord grâce à des boutons capacitifs.

Côté habitabilité, la Toyota Mirai souffre de ses nombreux composants et ne propose que 4 places. Le volume de coffre est également réduit en raison de ses réservoirs à hydrogène.

toyota-mirai-photo-0029

 

Autonomie et consommation de la Toyota Mirai

toyota-mirai-photo-0008

En termes de consommation, Toyota annonce une moyenne de 0,76 kg/100 km en cycle mixte, soit une autonomie totale de 550 kilomètres.

Essai de la Toyota Mirai

Automobile-Propre a eu l’occasion de prendre le volant de la voiture à hydrogène de Toyota pour un essai complet à découvrir en lien ci dessous.

essai-toyota-mirai-0012

Prix et équipements

Affichée initialement au prix HT de 66.000 €, la berline à hydrogène japonaise est affichée 78.900 € en France. Elle peut déduire 6.000 € grâce au bonus écologique, et est éligible à la prime à la conversion allant jusqu’à 5.000 €. Également, d’autres aides régionales ou locales peuvent encore baisser le tarif final.

Pour ce tarif, la Mirai accueille une carrosserie avec phares à diodes automatiques, jantes alliage 17 pouces et rétroviseurs électriques. L’intérieur se compose de la climatisation auto bizone, de sièges avant chauffant électriques à soutien lombaire et du système audio JBL 11 haut-parleurs.

Le système multimédia Toyota Touch & Go 2 à écran tactile 7 pouces et commandes vocales, inclut GPS, WiFi, radio numérique, Bluetooth, ports USB et auxiliaire. Côté sécurité, le pack « Safety Sense » comprend le régulateur de vitesse adaptatif avec lecture de panneaux, maintien de voie actif et freinage automatique d’urgence. Il faut y ajouter le détecteur d’angle mort, tandis que le stationnement est aidé par les radars avant et arrière.

Outre la teinte de base Bleu Turquoise, les quatre autres peintures sont facturées de 650 à 890 €.

toyota-mirai-concept-2019-01-1024x611

Fiche technique de la Toyota Mirai

Catégorie Hydrogène
Vitesse maximale 178 km/h
0 – 100 km/h 9,6 s
Puissance moteur 113 kW (154 ch)
Puissance PAC 114 kW (155 ch)
Type de batteries Ni-Mh
Capacité de la batterie 1.6 kWh (244V – 6.5Ah)
Capacité du réservoir 5 kg
Autonomie NEDC 550 km
Conso cycle mixte 0,76 kg/100 km
Conso cycle urbain 0,69 kg/100 km
Conso cycle extra-urbain 0,8 kg/100 km
Nombre de places assises 4
Longueur 4.890 mm
Largeur 1.815 mm
Hauteur 1.535 mm
Cx 0.29
Coffre 361 dm3
Commercialisation Octobre 2018
Prix 78.900 €
Posté par DIACONESCO_TV à - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur LA VOITURE HYDROGENE NOUVELLE GENERATION ARRIVE CHEZ LE CONSTRUCTEUR JAPONAIS TOYOTA EN 2020

Nouveau commentaire