INTERNATIONAL AMERICAN COMPANY INTERNET COUNCIL LLC - 06-32-17-36-33

12 mars 2017

87ème SALON INTERNATIONAL DE L'AUTOMOBILE A GENEVE DU 9 AU 19 MARS 2017

LE 87ème SALON INTERNATIONAL

DE L'AUTOMOBILE A GENEVE VIENT

D'OUVRIR SES PORTES CE JEUDI

9 MARS 2017 EN SUISSE ROMANDE

geneve

Le Conseiller général fédéral du canton de Genève en Suisse Romande Johann SCHNEIDER-AMMANN vient d'inaugurer hier jeudi 9 mars 2017 le 87ème Salon International de l'automobile où plus de 180 exposants ont présenté leurs différents modèles automobiles qui s'échelonnent du modèle de base dès 25.000 euros à plus de 2,5 millions d'euros pour les voitures de luxe du haut de gamme dans les grandes marques automobiles.

KVn_RLE8_400x400

Johann SCHNEIDER-AMMANN

Comme chaque année à Genève les plus grands fabriquants de marques automobiles étaient présents pour faire découvrir près de 900 nouveaux modèles à un public venu très nombreux dès le premier jour visiter ce salon.

Toutes les plus grandes marques avec ses nouveautés sont donc présentes à Genève chez les fabriquants comme FERRARI, MERCEDES-BENZ, PORSCHE, TOYOTA, PEUGEOT, RENAULT, JAGUAR, BMW, FORD MUSTANG, HONDA, AUDI, CITROËN du GROUP PSA, etc...

Du côté des Françaises, la marque sportive de Renault Alpine renaît pour frapper un grand coup. L’Alpine (A110 ? AS110 ? A120 ) tente de faire revivre la berlinette mais aussi de concurrencer la Porsche 718 Cayman. Chez PSA et notamment DS, la marque orientée premium de Citroën se lance sur le marché des SUV et présente son premier modèle haut sur pattes, le DS7 Crossback. Citroën avance aussi le C-Aircross Concept qui préfigure le futur C3 Picasso sans cacher ses liens de parenté avec la dernière petite C3.

Arrivent à Genève les nouveautés chez les citadines qui sont peu coûteuses à l'achat mais avec un certain coup à l'utilisation journalière comme la nouvelle TOYOTA YARIS, la SEAT IBIZA, la KIA PICANTO ou bien la SUZUKI SWIFT.

Malgré la mode des SUV et Crossovers, les breaks ne sont pas oubliés et Opel, BMW et Mercedes en dévoilent chacun un sur leur stand. Respectivement il s’agit de l’Insigna Sports Tourer (aussi présentée en berline), de la Série 5 Touring et de la Classe E63 AMG.

Chez Porsche on attend aussi de pied ferme la variante « break » de la Panamera pouvant profiter du patronyme Sport Turismo.

Au salon de Genève les voitures de luxe ne sont pas en reste en étant présentes chez Mercedes avec un papi Classe G essayant de se faire une beauté sous le badge Maybach.

Le Mercedes-Maybach G650 Landaulet est un 4x4 découvrable se voyant greffer un moteur V12 de 6 litres. La marque Pagani décapsule également sa fameuse HuayraLamborghini amène une version S plus épicée de sa Aventador (et/ou la Huracan Performante), McLaren présente sa 720S tandis que Ferrari attire les flashs avec la remplaçante de la F12 Berlinetta dénommée 812 Superfast.

Pour finir on découvra aussi d’autres nouveautés auto sur le salon 2017 de Genève comma la Ford Mustang restylée, l'Audi RS3 SPORTBACK, la Mercedes-Benz Classe E Cabriolet, la KIA STINGER? la HONDA CIVIC TYPE R ou bien l'AUDI Q8 CONCEPT RS ...

SOURCE : SALON DE GENEVE 2017

**********************************************************

Les différents modèles de voitures présents au Salon de Genève

694-462-0b9e91101e99befb14188dfa

LAMBORGHINI HURACAN PERFORMANTE

694-462-0c22d4ef5a53650f8064f1ef

FERRARI 812 SUPERFAST

694-462-0d77e51fe8544d74654ec384

RENAULT ALPINE A110 COUPE SPORT 2 PORTES

694-462-01b7e39eed072ca989b183cb

KIA STINGER DIESEL

694-462-2a3fc4351c867b740a9f27e0

LAND ROVER DISCOVERY PROJECT HERO

p0513929-520-360

 PORSCHE CAYMAN

porsche-918-spyder_160537_w460

PORSCHE 918 SPYDER

p0521608-520-360

 PORSCHE 911 - 991

694-462-2d9b4563847c82420e107dab

VOLKWAGEN ARTEON INTUITIVE

694-462-3abf8cf523b361491f814375

HYUNDAI FE FUEL CELL CONCEPT

694-462-3b08d1880fe106357951675f

McLAREN 720S

694-462-5f4cb30d9e12706e975287c2

DS7 CROSSBACK

694-462-6d1f47af92b5c1667954d17f 

MERCEDES-BENZ AMG GT CONCEPT

694-462-08d92ec03c350d770ce470a9

MAZDA CX5

694-462-8acec7963f29bca1907d8884

DS7 CROSSBACK

694-462-8bf93798f1257d0a99eb82ad 

INFINITI Q50

694-462-13bbdd8c9d9d45be424d9036

RENAULT ZOE eSPORT CONCEPT 460 CV TOUT ELECTRIQUE

694-462-13eabeb0052b20e8f112c17c

FIAT 124 SPIDER EUROPA

694-462-014c995f751fd13fc120542e

MITSUBISHI ECLIPSE CROSS

694-462-17a11bd4f377d727caa72eb2

 RANGE ROVER VELAR

694-462-36afc41d725c52e329f30865

HYUNDAI i30 SW BREAK 

694-462-9ced7ab8560f2ee56fe67f30

MERCEDES-BENZ CLASSE E CABRIOLET

694-462-55a025f1b60a476202c80895

FORD FIESTA ST 200 CV

694-462-081b05c22ae41474b8b4b43d

LE PNEUMATIC ROND DE GOODYEAR POUR LES VOITURES DU FUTUR

694-462-88db21f33412fc3d9a0bea71

VOLVO XC60

694-462-431b039c48d0be2b27391c0c

VOLKSWAGEN ARTEON 

694-462-594e4b67d95775296971e1e2

SMART BRABUS ULTIMATE 125

694-462-604b22c53082edb7ed8dcd4a

AUDI Q8 SPORT CONCEPT HYBRIDE

694-462-615c291d0ca50adda9c7ace7

ALFA ROMEO GIULIA 2017

694-462-634d78d3b64c3d494825f2f9

PORSCHE 911 GT3 BOITE MANUEL 

694-462-724f392f0e55292b181f7ce3

AUDI Q8 SPORT CONCEPT

694-462-4646c0d34c5d273ecda014ad

 

ASTON MARTIN AM-RB 001 WALKYRIE

694-462-06961f1e155a8ad0c9ecb43d

PEUGEOT INSTINCT HYBRIDE 300 CV

694-462-279837ca746d448f98fa9a09

TOYOTA MINI-CITADINE i-TRIL LA VOITURE DU FUTUR 

694-462-406044ed90498c3deddf20cb

DS7 CROSSBACK 

694-462-a87ed6860efea42557123adc

FIAT 500 ( elle fête ses 60 ans d'existance cette année 2017 )

694-462-aeacd9f712983e758c558bfe

McLAREN 720 S

694-462-b4ad985819673bffd910627a

DACIA LOGAN MCV STEPWAY

694-462-b6b5d0ab75751cbcb2af2f5d

NISSAN QASHQAI SUV

694-462-b55d8824d1af38ad1e78f03b

ZENVO TS1 GT

694-462-b875650bc4142c55c63f6cb9

NOUVELLE FORD FIESTA TITANIUM

694-462-c44aedec37eeb14a7ce7bb66

AUDI RS5 COUPE TURBO

694-462-c86db9480ad7c491ca7c7bc3

HONDA CIVIC TYPE R

694-462-cefa7bbb5e8ed4c0d1f4c3ab

SUBARU XV

694-462-d1cb6c6694f03452eb19e616

KIA PICANTO

694-462-d68a9bea3999d6731e21ed0a

ROLLS-ROYCE GHOST peinture diaments

694-462-d92e81dc612010f1e3b74599

BMW SERIE 5 TOURING 

694-462-d5697db9b7590bfbd3315217

BENTLEY EXP 12 SPEED 6e CONCEP ELECTRIQUE

694-462-d85929f058ca0a50530ff23c

CITROËN C-AIRCROSS CONCEPT

694-462-e0e74ff428a064e322d1cbb5

INFINITE PROJECT BLACK S

694-462-e1eeba9cb335c7c5769f4d07

SEAT IBIZA 

694-462-e2b4c855ad252256487cde36

TOYOTA YARIS GRMN GTI

694-462-e72510c6a7ce6e3388754f7e

RENAULT CAPTURE 

694-462-e934712aab99caa29356fd4a

VOLKSWAGEN TIGANE ALLSPACE

694-462-ea6df813d43b40476c003503

KIA NIRO HUBRIDE ELECTRIQUE RECHARGEABLE

694-462-f5b51b4414f8749c4b851a59 

JEEP COMPASS 

694-462-f9e0471aaa8be3c7e58dc3fb

SUZUKI SWIFT 

694-462-f25b66424db7d3e0d8c82e6a

VOLKSWAGEN ARTEON 

694-462-f84bb49a0e0ac15341c8d666

RENAULT ALPINE A100 CABRIOLET 

694-462-f63929bf201dbd2bb70fca2e

PORSCHE PANAMERA SPORT TURISMO

694-462-fdd6e9f71bb571e8fc0dc808

LES COMBIS VOLKSWAGEN

1800-1200-8acec7963f29bca1907d8884

DS7 CROSSBACK

1800-1200-2621f7e6337d29856f5340d9

RENAULT CAPTURE

1800-1200-f84bb49a0e0ac15341c8d666

RENAULT ALPINE A110 CABRIOLET 1300 G

1200-800-46088eaf853b73b455620807

CITROËN SPACE TOURER

694-462-a64d852eae37022553a0575c 

LA VOITURE VOLANTE DE ITALDESIGN - AIRBUS - MI-VIOTURE MI-AVION

694-462-7b8f959ce449d727e5f92aa3

RENAULT ALPINE VISION COUPE 2 PORTES

694-462-c2332fce7453038e44fc34a7

TAMO RACEMO MINI-SPORTIVE

694-462-b8b5b7246eee71e8c5fb7b51

PEUGEOT INSTINCT HYBRIDE 300 CV

native_Autoplus_Creative2__2

PHOTOS SOURCE DU SALON DE GENEVE 2017 


04 mars 2017

SCIENCES ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : AUJOURD'HUI DOSSIER SUR LA ROBOTIQUE

La Robotique

114859796

La robotique est l'ensemble des techniques permettant la conception et la réalisation de machines automatiques ou de robots. 

L' ATILE définit le robot de la manière suivante : « Appareil effectuant, grâce à un système de commande automatique à base de micro-processeur, une tâche précise pour laquelle il a été conçu dans le domaine industriel, scientifique ou domestique » (1).

De cette définition découlent deux interprétations : la première serait de voir le robot comme une machine, qui possède des capteurs, un système logique et des actionneurs. Il est matériel. La deuxième laisse penser qu'un robot peut aussi être virtuel (2)  (voir le Bot informatique ).

La robotique actuelle trouve des applications dans différents domaines (liste non exhaustive) :

  • la Robotique industrielle, 
  • la Robotique domestique,  
  • la Robotique médicale,  
  • la Robotique militaire,
  • la robotique scientifique, par exemple pour l'exploration de l'espace (3,4)(aérobot), des fonds marins ( robots sous-marins autonomes ) dans les laboratoires d'analyse ( robotique de laboratoire), etc., ou encore
  • la robotique de transports (de personnes et de marchandises), avec par exemple ROPITS (Robot for Personal Intellingent Transport System) (5) Robosoft (6) , RoboCourier (7), etc.

Posté par DIACONESCO_TV à 20:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

SCIENCES ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : AUJOURD'HUI DOSSIER SUR LA ROBOTIQUE

La Robotique

114859796

La robotique est l'ensemble des techniques permettant la conception et la réalisation de machines automatiques ou de robots. 

L' ATILE définit le robot de la manière suivante : « Appareil effectuant, grâce à un système de commande automatique à base de micro-processeur, une tâche précise pour laquelle il a été conçu dans le domaine industriel, scientifique ou domestique » (1).

De cette définition découlent deux interprétations : la première serait de voir le robot comme une machine, qui possède des capteurs, un système logique et des actionneurs. Il est matériel. La deuxième laisse penser qu'un robot peut aussi être virtuel (2)  (voir le Bot informatique ).

La robotique actuelle trouve des applications dans différents domaines (liste non exhaustive) :

  • la Robotique industrielle, 
  • la Robotique domestique,  
  • la Robotique médicale,  
  • la Robotique militaire,
  • la robotique scientifique, par exemple pour l'exploration de l'espace (3,4)(aérobot), des fonds marins ( robots sous-marins autonomes ) dans les laboratoires d'analyse ( robotique de laboratoire), etc., ou encore
  • la robotique de transports (de personnes et de marchandises), avec par exemple ROPITS (Robot for Personal Intellingent Transport System) (5) Robosoft (6) , RoboCourier (7), etc.
NAO, un robot humanoïde
Des robots industriels au travail dans une usine

Sommaire

Étymologie

Isaac Asimov, écrivain

Le mot robotique est dérivé de Robot. Selon le dictionnaire anglais Oxford, le mot robotique a été utilisé en version imprimée pour la première fois par Isaac Asimov, écrivain américain né en Russie,  dans son récit de science-fiction Menteur!, publié en Mai 1944 dans Astounding Science Fiction.

Dans certains autres ouvrages d'Asimov, il affirme que la première utilisation du mot robotique était dans sa courte histoire Runaround (Astounding Science Fiction, mars 1942 ). Toutefois, la publication originale de Menteur! est antérieure à celle de Runaround de cinq mois, de sorte que le premier est considéré comme étant à l'origine du mot.

Asimov n'était initialement pas conscient d'avoir popularisé le mot. Il a supposé que le terme existait déjà, par analogie avec « mécanique » (comme « positronique » avec « électronique »), et d'autres termes similaires dénotant des branches de science appliquée (8).

Historique

Schéma hypothétique de l'appareil digestif du canard de Vaucanson.

L'histoire de la robotique commence avant les robots, avec l' automate. La différence fondamentale entre automate et robot est simple : l'automate obéit à un programme préétabli, que ce soit de manière mécanique ou électrique, alors que le robot dispose de capteurs et ses actions seront décidées par l'intermédiaire de son programme en fonction de l'environnement.

On peut également trouver des références bien plus lointaines d'humanoïdes artificiels : l'assistant mécanique fabriqué par Héphaistos dans la mythologie grecque ou encore les Golems des légendes juives et nordiques.

Il faut attendre l'Antiquité pour voir apparaître les premiers automates : Héron d'Alexandrie est le précurseur des automates, avec ses réalisations dans les temples et théâtres au ier siècle apr. J.-C. (9).

Viendront ensuite, pour ne citer que les plus connus, les inventions de Léonard de Vinci au XVIe siècle ou celles de Jacqes de Vaucanson au XVIIIsiècle. La robotique moderne commence au début du XXsiècle. Le chien électrique conçu par Hammond et Miessner en 1915, les machines de Russell (1913) et de Stephens (1929), les tortues cybernétiques de William Grey Walter (1950), le renard électronique d'Albert Ducrocq (1953) ou l'homéostat de W. Ross Ashby (1952).

Ces robots sont, en général, des répliques simplifiées plus ou moins réussies d'animaux existants. Il s'agit, cependant, des premières réalisations de la reproduction artificielle du "réflex conditionné", encore appelé "reflex de Pavlov", qui constitue la base des comportements adaptatifs, lesquels sont à la base des comportements du vivant (10).

L'apparition de robots destinés à la guerre date de la Seconde Guerre mondiale, avec le Goliath, une mine filoguidée pouvant être actionnée à distance.

La robotisation de l'industrie commence dans les années 1960, dans le secteur automobile, puis va se répandre jusqu'à ce que l'on connaît aujourd'hui (11).

À la fin du 20e siècle, la robotique de transport (de personnes) fait son apparition avec le métro de Lille Métropole, qui est le premier métro au monde à utiliser la technologie du VAL, ( véhicule automatique léger ) ou la ligne 14 du métro parisien, seule ligne du réseau métropolitain de Paris exploitée de manière complétement automatique dès sa mise en servie (15 octobre 1998).

Les robots domestiques destinés au grand public, quant à eux, font leur apparition plus tard, au début du XXIe siècle, avec par exemple les aspirateurs ou tondeuses autonomes (12).

Toujours au début du XXIe siècle mais au niveau militaire cette fois-ci, se développent les tourelles automatiques sur les navires de guerre, les appareils volants sans pilotes ( les drones), l'exosquelette motorisé ou encore les "mules" (BigDog ) en est un exemple).

 

71cdjcpqqpl

 

Robot

Un robot est un système alimenté en énergie qui évolue dans un environnement statique ou dynamique, il est formé d'un microcontrôleur ainsi que d'un ou plusieurs capteurs et actionneurs.   

La conception d'un robot se base sur son cahier des charges.

Elle comprend l'analyse du comportement souhaité pour le robot et sa synthèse théorique, à l'aide notamment des théories d'asservissement, ainsi que l'implémentation logicielle et matérielle du robot.

La structure d'un robot est contrôlée de manière à effectuer une ou un ensemble de tâche. Ce contrôle inclut trois phases distinctes qui se répètent en boucle : la perception, le traitement et l'action. Un robot fonctionne par l'exécution continue d'un programme informatique constitués d'algorithmes. Ce programme est écrit dans un langage de programmation informatique dont la nature est choisie par le constructeur.

La phase de perception est assurée par l'utilisation de capteurs, ou par un système d'information externe ( GPS ) qui permet un géopositionnement (13). Les capteurs donnent une information à propos de l'environnement ou des composants internes (p.ex. position d'un moteur ou d'un vérin, état d'une LED, etc.). Cette information est utilisée pour calculer l'ordre approprié à envoyer aux actionneurs.

Automatisation-robots

La phase de traitement est assurée par un microcontrôleur, elle peut varier en complexité. À un niveau réactif, un robot peut traduire l'information brute d'un capteur directement en commande d'un actionneur (p.ex. un arrêt d'urgence ; si un obstacle est détecté alors arrêt des moteurs). Avec des tâches plus sophistiquées, il faut utiliser des algorithmes. On peut entre autres utiliser des opérations mathématiques simples ou complexes, la trigonométrie, des conditions (si alors…) et d'autres outils dépendants du langage utilisé.

La phase d'action est réalisée à l'aide d'actionneurs.

Recherche en robotique

Un exosquelette biomécanique

Les institutions les plus connues dans la recherche en robotique sont : Defense Advanced Research Projects Agency ( DARPA), aux Etats-Unis; National Robotics Initiative (NRI), aux États-Unis ; Centre national de la recherche scientifique (CNRS), en France; Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA), en France ; National Institute of Advanced Industrial Science and Technology (NIAIST), au Japon. Auxquels il faut ajouter des Universités, des laboratoires privés et des entreprises de beaucoup de pays.

Au début du XXIe siècle la Commission européenne renforcé ses financements (outre les aides des programmes-cadres de financement de la recherche et de l’innovation, ce sont 600 M€ (millions d’euros) qui ont été investis de 2007 à 2012 pour aider plus de 120 projets portant sur « l’interprétation de scènes et de situations, sur la perception de l’environnement par des organes sensoriels artificiels (vision, toucher) et sur le comportement physique, tel que la préhension d’objets ou le déplacement dans des espaces familiers ». L'UE estimait en 2012 que la demande mondiale alimenterait un marché de 15,5 milliards d’euros en 2010, dont 3 en Europe) (14,15).

Les défis des chercheurs portent désormais sur les points suivants (liste non exhaustive) :

Microrobotique et les nanorobots

Ils sont un champ d'étude en plein essor. La compréhension des phénomènes physiques dans la manipulation à l'échelle du micromètre et la miniaturisation des mécanismes sont d'un intérêt crucial pour la micro-ingénierie. Les recherches concernent aussi bien les capteurs, que les actionneurs et les préhenseurs. Ces robots miniatures pourraient avoir un rôle significatif en matière de santé.

La bipédie

De nombreux roboticiens se concentrent aujourd'hui sur la locomotion humaine et animale. C'est une problématique difficile étant donné que le mouvement de la marche est non linéaire. La tendance au début de ces recherches était alors de copier la flexibilité, la robustesse et l'adaptabilité des insectes.   

 

exmachina

Interaction homme-robot

Les recherches visent à mieux intégrer les robots dans l'environnement humain ce qui est aussi étudié par les interactions "Homme-Robot".     

Robotique médicale

Cette branche de la robotique est également très active. De nouveaux robots sont développés pour la chirurgie mini-invasive et la téléchirurgie (16). De nouvelles techniques sont exploitées, comme les actionneurs AMS (alliages à mémoire de forme), la microrobotique et les interfaces haptiques. Des algorithmes d'analyse d'images sont développés dans la même voie.

Cyborgs

Ils relèvent encore largement de la recherche et de l'expérimentation : des humains souffrant d'un handicap physique se sont fait greffer des prothèses mécaniques (des jambes ou avant-bras), contrôlés par leur cerveau. Bien que les résultats soient impressionnants, ce type d'opération reste extrêmement rare.

Définition (Oxford Dictionaries): Un cyborg est une personne fictive ou hypothétique dont les capacités physiques sont étendues au-delà des limites humaines normales par des éléments mécaniques intégrés dans le corps (17).

496

LE FILM FICTION "ROBOCOP" L'HUMANOÏDE POLICIER-JUSTICIER SORTI EN 2014 

 

Exploration sous-marine et spatiale

La recherche s'est dans ce cadre notamment orientée vers la navigation, la localisation et la planification de trajectoire en cherchant aussi à produire des robots d'une grande solidité, adaptés aux milieux hostiles. L'exploration sous-marine et le travail en eau profonde, par exemple avec des ROV remotely operated vehicle ou avec le robot demi-humanoïde « OCEAN ONE » sont des domaines où la robotique est d'une grande utilité. Il en va de même dans l'espace.

images_list-r4x3w1000-57df0d26482fc-ocean-one-le-robot-humanoide-archeologue-et-sous-marin-a-ex_1

 

OCEAN ONE 

Description de l’Ocean One

Description et fonctionnement

L’Ocean One est un prototype d'engin sous-marin (ROV) doté d'un système de bras et de mains « à retour d'effort ». Le prototype mesure 2 m de long et pèse 180 kg. L'humanoïde possède une tête et deux yeux — dans lesquels sont disposés des caméras. Les deux bras ont chacun trois articulations. Chaque main dispose de trois doigts.

Dans la partie arrière sont logées des batteries, des ordinateurs et huit hélices multidirectionnelles.

Ces propulseurs permettent au robot de s'adapter aux courants, aux turbulences ou aux obstacles qu'il détecte, et les capteurs et les caméras permettent de manipuler avec grande précaution des objets (ou des organismes tels que des coraux).

Oussama Khalib, l'inventeur du robot, explique quOcean One fait partie d'un programme de son laboratoire cherchant à créer « des humanoïdes contrôlables à distance », capables de « se déplacer et d'effectuer des tâches dans des environnements dangereux ou sur des terrains très accidentés ».

La recherche a ainsi porté sur des technologies capables de restituer les sensations tactiles ainsi que les sollicitations mécaniques par le biais de capteurs, comme ceux installés dans les doigts, les mains et les bras, lorsque le robot manipule un objet. Les informations sont envoyées à des calculateurs qui simulent à leur tour les effets des « palpitations ». Ceci afin de pouvoir détecter le poids, la forme, la dureté voire la texture d'un objet dans le cas d'une opération aveugle. Le robot peut ainsi se saisir d'un objet sans l'altérer et le déposer dans la « caisse à prélèvement » spécialement créée pour l'opération.

Innovations

L'utilisation des « systèmes haptiques » — le système de restitution des sensations par le biais des capteurs — dans les profondeurs sous-marines constituent la principale innovation de Ocean One, de même que l'utilisation d'une huile dans les bras du robot permettant, en maintenant la pression égale à l'eau environnante, de protéger l'électronique de l'eau. Par ailleurs, c'est la première fois qu'un robot sous-marin peut se mouvoir avec les bras.

Le robot est descendu à 90 m de profondeur, démontrant ainsi qu'il résiste aux pressions des grandes profondeurs et est adapté à l'archéologie sous-marine.

Ocean-AG

Description de l'opération

L'équipage de l’André Malraux est constitué d'une vingtaine de roboticiens, d'archéologues, de techniciens et de marins.

De nombreuses autres ressources sont mobilisées, avec plusieurs plongeurs, une « caisse à prélèvements » expérimentale, ainsi que le ROV Perseo (Copetech) et le robot Léonard (Lirmm).

Enjeux et perspectives

En participant au projet et en mettant à disposition la Lune, épave située dans les   eaux territoriales françaises, la Drassm, dépendante du ministère de la culture et de la communication cherche à « faciliter l'exercice de sa mission d'administration et de valorisation du patrimoine sous-marin». Il s'agit aussi de sensibiliser sur les risques qu'encourent les épaves des fonds sous-marins, à savoir la pêche industrielle par « chalut qui laboure les fonds jusqu'à 1 800 m de profondeur » ou encore les pillards, qui disposent de moyens techniques sophistiqués.

Pour le directeur de l'institution, il y a un autre enjeu, plus scientifique : « démontrer qu'il est possible de restituer à distance, par une interface-informatique, les sensations tactiles d'un plongeur en train de fouiller une épave. » Il souhaite, en créant le précédent du Ocean One, mettre au point « une nouvelle génération de robots à même de travailler efficacement dans les abysses pour effectuer ce type de mission. » En effet, il rappelle que pour effectuer « une fouille digne de ce nom », des plongeurs sont nécessaires ; or, au-delà de 60 mètres de profondeur, c'est « en pratique inenvisageable » pour des questions de coût, de difficultés techniques et de celles de trouver des gens qualifiés.

Ces objectifs sont « compatibles » avec ceux du programme « Corsaire » de la même institution, qui « vise à favoriser le développement d'outils robotiques spécifiques à l'archéologie des grandes profondeurs»

 

Sophia-Robot

Robotique modulaire

Le but de la robotique modulaire est d'arriver à obtenir des robots composés de plusieurs unités qui s'auto-organisent par le biais de reconfigurations dynamiques   matérielles (hardware) ( FPGA reconfigurables dynamiquement ) ou logiciels (software), afin de coopérer à l'instar des cellules qui s'auto-assemblent pour former des tissus, des organes et finalement un corps tout entier. Aussi, la reconfiguration de ses unités permet une adaptation du robot à son environnement qui peut varier selon les tâches qu'on lui attribue.

 

7538589-a-l-avenir-tout-le-monde-au-japon-aura-un-androide

 

Vision

Les développements futurs concernent aussi la vision robotique, notamment dans le but de concevoir des véhicules « intelligents », ou des robots de surveillance et d'exploration. L'exemple le plus parlant est celui de la KINECT, que de nombreux roboticiens réutilisent sur des robots.

C5dTFN-XQAAHAqg

 

Pilote automatique

Alors que des pilotes automatiques sont installés depuis longtemps dans des aéronefs, la recherche ayant pour but de concevoir des véhicules terrestres grand public robotisés se heurte à de nombreux défis. La localisation, même par GPS différentiel, n'est pas toujours suffisamment précise d'où, dans certains cas, l'utilisation de Centres à inertie. Les progrès dans les techniques de reconnaissance d'objets à partir d'images alliées à l' INTELLIGENCE ARTIFICIELLE rendent les réalisations de plus en plus convaincantes. Le but du DARPA Grand Challenge est de mettre en compétition divers véhicules de ce type.

C5cbGr_UYAAE6yG

Cognition

Une voie de développement importante concerne l'apprentissage des robots. Les robots actuels ne savent généralement pas s'adapter à une nouvelle situation car on ne leur a pas donné la possibilité d'apprendre et d'améliorer leurs comportements. Pourtant, des techniques d'apprentissage existent. Un peu comme le ferait un enfant, un robot pourrait donc apprendre de nouveaux comportements et s'adapter à des configurations non prévues au départ. Cet axe de recherche est actuellement en plein essor. On parle de COGNITION voire d' INTELLIGENCE ARTIFICIELLE.   

C4kTJRrWQAAMQu_

Marchés de la robotique

La définition normalisée ISO-8373 2012 des robots distingue, hors domaine militaire , les robots industriels et les robots de service. Les robots industriels sont ceux qui sont dédiés à la production, les robots de service recouvrent aussi bien les services professionnels que l’usage par les particuliers avec les robots domestiques (18). 

universal-robots-2-jpg

Dans le monde les Robots industriels

Le premier robot appliqué à l'industrie (chaîne de montage automobile General Motors) est le robot UNIMATE produit par la société Unimation en 1961.

Selon les normes ISO, il n'y a pas de distinction entre les robots industriels et les machines d'assemblages : "Les robots articulés utilisés sur des lignes de production sont des robots industriels" (18).

AnnéeRobots industriels vendus
1998 69 000
1999 79 000
2000 99 000
2001 78 000
2002 69 000
2003 81 800
2004 97 000
2005 120 000
2006 112 000
2007 114 000
2008 113 000
2009 60 000
2010 118 000
2011 166 000  (19)
2012 159 000
2013 178 000
2014* 205 000
2015* 232 000
2016* 258 000
2017* 288 000  (20)

Prévisions

En 2013, le nombre total de robots industriels en service était de 1.332.000 unités. Ce nombre est estimé à 1.467.000 pour la fin de l'année 2014, et atteindra jusqu'à 1.946.000 pour la fin 2017. Ces chiffres sont basés sur une durée de vie moyenne des robots industriels de 12 ans. (20)

Un ROOMBA, aspirateur autonome de type robot de service qui s'est déjà vendu à plus de 5 millions d'exemplaires.

Robots de service

Selon la Fédération internationale de la robotique (IFR), la robotique de service peut être séparée en deux catégories (21) :

  1. Les robots de services personnels et domestiques, qui comprennent, entre autres:
    • les robots pour les tâches domestiques (robots aspirateurs, tondeuses à gazo,, nettoueur de piscine, etc.),
    • les robots de loisirs (robots jouets, d'éducation et d'entrainement),
    • les robots d'assistances (chaise roulantes robotisées, d'aide à la réhabilitation, etc.),
    • les robots de transports personnels,
    • les robots de surveillance et sécurité de domiciles.
  2. Les robots de services professionnels, qui comprennent, entre autres:
    • les robots de terrains (d'agriculture, forestiers, de traite laitière, d'exploration spatiale, etc.)
    • les robots de nettoyage professionnels
    • les robots d'inspections et de maintenance
    • les robots de construction et de démolition (supports de construction et maintenance, démolition nucléaire et démantèlement)
    • les robots de gestions logistiques (système de gestion des courriers, mail, logistique d'entreprise, gestion des cargos, etc.)
    • les robots médicaux (systèmes de diagnostics, robots assistants pour les opérations ou des thérapies, robots de réhabilitation, etc.)
    • les robots de défense, secours et sécurité (robots de déminages, robots de surveillance, robots aériens sans pilotes, etc)
    • les robots sous-marins
    • les robots de relations publiques (accueil d'hôtel ou restaurant, robots guides, etc.)
    • les robots personnalisés
    • les humanoïdes.

En 2013, environ 4 millions de robots de service pour l'utilisation personnelle et domestique ont été vendus, ce qui représente une augmentation de 28% par rapport à 2012 (22).

Le marché des systèmes robotiques en général est estimé en 2013 à US$ 29 milliards, en prenant en compte les coûts de logiciels, périphériques et "l’ingénierie des systèmes" (= systems engineering) (20).

En France

Robots industriels

En France, en 2013, le nombre de robots industriels vendus était de 2 161 unités, en légère baisse par rapport à 2012 (2 956 ventes). Ce qui portait le nombre total de robots industriels en France à 32 301 en 2013, qui est relativement faible comparé à son voisin allemand qui en comptait 167 579 à la même période, avec des ventes d'environ 18 000 unités par année (20).

harfang-329182-jpg_208067

Robots de service

Les domaines qui sont les plus représentés dans le marché de la robotique de services professionnels/personnels en France sont (23) :

  • Les robots de défense, notamment les DRONES, qui sont l'objet d'abondants budgets de recherche et porteurs de développement technologiques qui nourrissent les applications de la robotique;
  • Les robots jouets, qui sont de plus en plus présents sur les étalages des magasins, et représentent un marché de masse;
  • Les robots aspirateurs, qui constituent le premier marché de masse de la robotique personnelle utilitaire.

On estimait le chiffre d'affaires de la robotique de service, en France et en 2010, à environ US$ 540 millions.

Des fonds d'investissement commencent à apparaître, comme celui de Bruno Bonnell, ancien PDG d' ATARI et dirigeant actuel de ROBOPOLIS à Lyon. Il lance ROBOLUTION CAPITAL, un fonds d'investissement spécialisé dans la robotique. Grâce à un partenariat avec Orkos Capital et la participation de la caisse des dépôts, il pourra injecter entre 300.000 et 3 millions d'euros dans la filière (24).

Critères de développement des applications

Certaines applications de la robotique connaissent déjà une multitudes d'exploitations, tandis que d'autres sont encore à l'état de projet ou d'idée. Le développement commercial de ces projets dépendent de plusieurs facteurs (23) :

  • Promotion de la robotique :
    1. rôles des démos, des prototypes, plus ou moins humanoïdes, et des discours de promesses venant des roboticiens (quels imaginaires mobilisent les roboticiens).
    2. rôle des publications scientifiques, professionnelles et grand public
    3. rôle des consultants, foires technologiques et compétitions de robotique.
    4. rôle de l'enseignement
    5. activités de lobbying. 
  • Acceptabilité :
    1. valeur ajoutée; ou pertinence de l’application, est le cœur de l’acceptabilité des robots et de leur réussite commerciale. Peut être de l'ordre du service rendu, de la performance, de la valorisation de son utilisateur, etc.
    2. significations et valeurs associées aux robots; comment se font l'imputation de significations et de valeurs, quel influence des sociétés (notamment du rapport anthropologique aux techniques, de l'animisme ).    
    3. éthique; dépend des individus ou des sociétés dans lesquelles sont commercialisés les produits.
    4. juridique; qui pose la question de la responsabilité et le transfert de responsabilité entre le fabricant et l'utilisateur, et la question de la légalité éventuelle de certains dispositifs, par exemple par rapport à la liberté individuelle (respect des données personnelles, du secret médical, etc...).
  • Techniques :
    1. technologie; ou la maturité technologique, qui juge de performances fonctionnelles, d'autonomie, de sûreté de fonctionnement, etc.
    2. industrialisation; la capacité à passer de dispositifs de laboratoire ou production en petite série à une industrialisation à grande échelle.
  • Économiques :
    1. sécurité; de fonctionnement, point crucial du développement des applications.
    2. modèle économiques; modèle de vente (achat, location, etc.) et prix de la prestation.
    3. normes et standards; la normalisation est aujourd'hui surtout axée sur la sécurité.
    4. interactions avec l'environnement; repose sur les capacités de perception du robot, et aussi sur l'adéquation de cet environnement aux fonctions que le robot doit remplir.
  • Sociaux :
    1. évolution démographique ; détermine la demande pour certains segments de marché. Par exemple le vieillissement de la population accroit l'importance du marché de la robotique d'assistance.
    2. pénurie de main-d'œuvre ; peut être problématique dans certaines populations vieillissantes, comme au Japon par exemple.
    3. demande de sécurité ; de plus en plus d'applications robotiques concernent la sécurité, du domicile par exemple.
    4. appétence pour la technologie ; interactions de plus en plus poussées entre l'humain et la machine, favorise le développement des robots.

L’interaction sociale humain-robot pose la question cruciale de la confiance, tout particulièrement pour les robots assistants mais également pour le travail en équipe humain-robot. Pour que l’interaction soit viable et productive, il est nécessaire que les utilisateurs puissent avoir confiance dans les robots avec lesquels ils entrent en contact. Un des buts des chercheurs en robotique sociale est d’essayer d’empêcher un déficit de confiance de la part des utilisateurs mais également d’empêcher une confiance trop aveugle dans le robot (25).

Deux publications intéressantes à ce sujet sont l'article de CITC - EuraRFID intitulé Robotique industrielle, de défense et de services - Quelles opportunités pour le développement économique ?, publié en avril 2014, qui propose une synthèse sur les avancées de la robotique, ses marchés à forts potentiels, etc...(26) ainsi que le projet France Robots initiatives, lancé puis validé en juillet 2014 par le gouvernement français et le ministère du Redressement productif (Arnaud Montebourg), qui prévoit au total 100 millions d'euros d'investissement, répartis entre les entreprises et le monde de la recherche, avec pour objectif de placer la France en position de "leader mondial" d'ici 2020 (27). L'article France Robot Initiative fait le point sur le marché, le développement et les secteurs d'activités de la filière robotique.

Conséquences de la robotique sur l'emploi

La robotique est un élément essentiel dans de nombreux environnements de production modernes. Comme les usines augmentent leur utilisation de robots, le nombre d'emplois liés à la robotique (conception et fabrication) est en constante augmentation (28).

Certains analystes, tels que Martin FORD, auteur de Les Lumières dans le tunnel: automatisation, technologie d'accélération et de l'Économie de l'avenir (29) , affirment que les robots et autres formes d'automatisation finiront par se traduire par un chômage important à moins que l'économie soit conçue pour les absorber sans déplacer les humains, puisque les machines dépassent la capacité des travailleurs à accomplir la plupart des emplois. À l'heure actuelle l'impact est le plus important sur les emplois subalternes et répétitifs tandis que l'impact est positif sur le nombre d'emplois de tecniciens hautement qualifiés, d'ingénieurs et de spécialistes. Toutefois, ces emplois hautement qualifiés ne sont pas en nombre suffisant pour compenser la baisse de l'emploi dans la population générale.

Parallèlement ce sont les technologies directement voisines, celles de l'intelligence artificielle et du traitement de l'information qui amènent certains à craindre pour des fonctions considérées elles-mêmes comme qualifiées, au sein de certains secteurs, qui ne sont généralement pas impliqués dans la production industrielle (30).

C5YgtVmWgAABaAz

Dans l'industrie, selon la théorie économique classique, la robotisation devrait provoquer une augmentation de la productivité des industries concernées et réduirait les prix des produits ce qui augmenterait la demande pour ces biens et donc une demande de travail plus élevée dans ces secteurs.

Une étude a été réalisée à ce sujet par l'IFR (International Federation of Robotics), intitulée Positive Impact of Industrial Robots on Employment et publiée en février 2013 (31).

Éducation Robotique pédagogique

Le Intellitec 4u SCORBOT-ER - robot éducatif.

Les robots (32) sont devenus un outil éducatif populaire dans certains collèges et lycées, ainsi que dans de nombreux camps d'été pour les jeunes. Ils peuvent susciter l'intérêt dans la programmation, l'intelligence artificielle et la robotique chez les étudiants (33). Dans la faculté de génie industriel du TECHNION un laboratoire pédagogique a été créé en 1994 par Dr. Jacob Rubinovitz (34)

C5b6VIoXEAEMAfJ

Formation professionnelle

Les universités proposent des baccalauréats, maîtrises et doctorats dans le domaine de la robotique. Les écoles professionnelles proposent de la formation de la robotique visant à faire carrière dans la robotique

En Suisse, à l'EPEL, les études de robotique se font dans la section de microtechnique. Au niveau du Master, une des quatre orientations possibles en microtechnique est "Robotique et Systèmes Autonomes", avec des cours tels que "base de la robotique", "applied machine learning", "mobile robots", ainsi que des travaux pratiques (35).

Au niveau des Hautes-Ecoles, un cours de robotique est proposé en dernière année de Bachelor, à l'HEIG-VD (36). 

Camp d'été robotique

Plusieurs programmes nationaux de camp d'été comprennent la robotique dans le cadre de leur cursus de base, y compris Digital Media Academy, RoboTech et Cybercamps. En outre, les programmes de robotique d'été de la jeunesse sont souvent offerts par les célèbres musées tels que le Musée américain d'histoire naturelle et Le Tech Museum of Innovation dans la Silicon Valley, en Californie, pour n'en nommer que quelques-uns.

En France, l'activité robotique a été portée par l'association Planète Sciences, qui organise depuis les années 1990 des séjours de vacances robotique.

Le règlement du concours international de la Coupe de France de robotique est testé lors du séjour de vacances des 15-18 ans nommé FuRoBaLex (Fusées, Robots et Ballons Expérimentaux).

Programmes parascolaires Robotique

De nombreuses écoles à travers le pays ont commencé à ajouter des programmes de robotique à leur programme après l'école. Deux programmes principaux pour la robotique parascolaires sont Botball (37) et FIRST Robotics Competition.

De nombreux établissements para-scolaires français, tels que les centres d'animations, les maisons des jeunes et de la culture, etc., proposent des ateliers de pratique pédagogique de la robotique. La ville de Paris propose des ateliers robotique(38) à l'année dans ses centres d'animations (39).

Les Cyberespaces, les espaces publics numériques (EPN) et certains Centres de culture scientifique proposent également la pratique de la robotique pédagogique.

Depuis les années 2000 se développent en France les HACKLAB et FAB LAB, ces lieux sont des terrains propice à la pratique collaborative autour de projets robotiques amateurs.

robots-combat

Compétitions de robotique

Chaque année, de nombreuses compétitions de robotique s'effectuent à travers le monde. Elles impliquent en principe des équipes (d'une ou plusieurs personnes) où des robots pilotés ou autonomes ont des tâches spécifiques à réaliser.

Logo EUROBOT     

En France, il y a plusieurs compétitions qui se distinguent par leurs approches (collaboratif ou compétitif) et l'âge des participants. Les plus connues sont la Coupe de France de robotique (robot autonome, niveau école d'ingénieur) et les Trophées de robotique (robot filoguidé, niveau école secondaire). Ces deux manifestations ont été médiatisées via l'émission de télévision E=M6, qui a créé la Coupe E=M6 de robotique, devenue désormais la Coupe de France de robotique. Les Trophées de robotique se déroulent en février sur toute la France; la coupe de France de robotique se déroule sur quatre jours au mois de mai (du 13 au 16 mai pour l'édition 2015) dans la ville de La Ferté-Bernard (40). 

L'engouement international pour ces deux compétitions françaises a ensuite conduit à la fondation au niveau européen de EUROBOT et Eurobot Junior.

Voici un tableau (non-exhaustif) regroupant les compétitions de robotique les plus marquantes (41, 42).

CompétitionObjectifsRobotsLieu de déroulement

ROBOT GAME

 

Compétition « sportive » comparable à des jeux olympiques 
Pilotés et/ou autonomes Californie, USA
ROBOCUP Promouvoir la recherche et l’éducation dans le domaine de l’intelligence artificielle 
Autonomes Monde entier

 

Coupe de France de Robotique

 

Compétition ludique de groupe d’amateurs passionnés par la robotique Autonomes La Ferté-Bernard, France
Best Robotics (43)
Promouvoir les sciences et la robotique auprès de collégiens et lycéens Pilotés USA
FIRST : - Robotics Competition for high-school students (44)

- Tech Challenge for high-school students(15)

- LEGO League for 9 to 14 year-olds (46)

Promouvoir les sciences et la robotique auprès de collégiens et lycéens Pilotés et/ou autonomes - USA et Canada

- USA

- Monde entier

DARPA GRAND

CHALLENGE

Promouvoir le développement de véhicules autonomes en environnement réel Autonomes USA
EUROBOT Concours de robotique amateur pour les étudiants ou clubs indépendants Pilotés et/ou autonomes Europe

FIRA - Federation of

International Robot-Sosser Association(47)


Compétition de football entre robots Autonomes Monde entier

Structures sociales

Il manque cruellement d'études sociales, d'enquêtes statistiques ou scientométriques sur les structures sociales dans le domaine de la robotique. Ce serait très intéressant d'avoir des données sur ce sujet, car la robotique étant une science relativement jeune, les personnes y travaillant n'ont pas forcément toutes réalisé leurs études dans ce domaine, ou alors le parcours qu'ils ont eu n'est plus le même qu'il pourrait être actuellement, et donc l'évolution de la robotique (recherche et développement) peut être différente, car une personne ayant une formation d'automaticien par exemple ne pensera pas de la même façon que quelqu'un qui a étudié en électronique.

Dans la recherche et dans la conception et la fabrication de robots

Perception et acceptation par le public

Il existe plusieurs enquêtes de différents spécialistes sur l'acceptation par les personnes âgées de robots d'assistance (à domicile). On trouve aussi des études sur l'opinion des travailleurs quant à des robots industriels de plus en plus présents dans les chaînes de montages. Un plus petit nombre d'enquêtes portent sur l'avis de la population mondiale des robots dans la maison (robots aspirateurs, laveurs de vitres, mais aussi humanoïdes, etc.).

Une de ces enquêtes a été menée en 2012 par TNS Opinion & Social à la demande de la Direction générale de la société de l'information et des médias (INSFO) dans chaque pays de l’Union Européenne, sur la perception par le grand public de quatre tâches pouvant être confiées à un robot(48). Les réponses étaient quantifiées par un score de 0 (rejet) à 10 (plébiscite). On constate une acceptation relative des robots industriels et un rejet des robots de compagnie pour les enfants et les personnes âgées :

  • Être assisté par un robot au travail (par exemple dans la manufacture) : 6.1.
  • Recevoir une opération médicale réalisée par un robot : 3.9.
  • Avoir un robot qui promène son chien : 3.1.
  • Confier la garde de ses enfants ou de personnes âgées par un robot : 2.0.

Cependant, il faut prendre en compte que seulement 12% des sondés ont ou ont eu une expérience avec un robot au travail ou à la maison.

Toujours selon cette enquête, les principaux avis du public vis-a-vis des robots sont qu'ils sont utiles et bons car ils peuvent réaliser des tâches qui sont difficiles ou dangereuses pour un humain (exemples : robotique industrielle ), ou alors parce qu'ils sont capables de nous aider (exemple : robotique médicale). D'un autre côté, les gens se méfient que les robots volent leurs postes de travail ou alors qu'ils nécessitent un entretien complexe.

Deux images ont été montrées aux personnes sondées, l'une représentant une machine d'assemblage (travail à la chaine) et l'autre un robot d'assistance de forme humanoïde. Quand on leurs demande si l'image correspond bien à leur idée des robots, il y a 81% de "Oui" et 17% de "Non" pour la machine d'assemblage (2% ne savent pas) contre 66% de "Oui" et 32% de "Non" pour le robot humanoïde (2% ne savent pas). Ce qui montre que les gens ont plutôt une image des robots comme une machine autonome utilisée au travail plutôt qu'une machine à la forme humaine qui peut aider à la maison.

000_bt404

Par rapport aux applications des robots, les citoyens européens pensent qu'ils devraient être utilisés en priorité dans les domaines qui sont trop difficiles ou dangereux pour les humains, comme l'exploration spatiale, les chaînes de production, le militaire et la sécurité nationale, et dans des tâches de recherches et de sauvetages. Par contre, une grande partie des sondés répond que les robots devraient être bannis dans certains domaines qui comportent des interactions avec les humains, tels que la garde des enfants ou la prise en charge des personnes âgées/handicapées.

En ce qui concerne la robotique d'assistance aux personnes âgées, une étude par questionnaire a été réalisée en 2005 en Italie, qui faisaient intervenir 120 personnes de 3 groupes d'ages : des jeunes adultes (18-25 ans), des adultes (40-50 ans) et des personnes âgées (65-75 ans) (49).  Cette étude montre qu'en matière d'assistance aux personnes âgées, les personnes interrogées se préoccupent plutôt d'aspect comme l'intégration harmonieuse des robots dans la maison (ils ne doivent pas effrayer les animaux, ou être des obstacles à leur déplacement, en particulier pour les personnes en perte de motricité), ce qui se traduit par le souhait d'un robot de petite taille, afin qu'il puisse se déplacer dans toute la maison. On observe une variation dans les souhaits concernant la forme, la couleur et le matériau constituant le robot; cela va d'une forme de cylindre en métal à une représentation au plus près d'un humain. On note une certaine méfiance vis-à-vis des situations qui nécessitent une prise de décision du robot, qui n'aurait pas été programmée auparavant (lors d'une situation nouvelle par exemple) ou de perdre le contrôle de leur environnement. De plus, les personnes âgées sondées imaginent avoir des interactions sociales avec les robots, proches de celles entre humains.

violin

Par exemple pouvoir leur parler, et que ceux-ci respectent les principes de politesse. Ou encore dans le cas d'un robot qui prendrait en photo une éventuelle blessure d'une personne âgée afin de l'envoyer à un médecin, que le principe de respect des clichés et de la vie privée soit garanti.

Un second sondage d'opinion a été réalisée par les mêmes personnes, mais cette fois uniquement sur des personnes âgées (50). Les résultats sont similaires; ils montrent que les personnes âgées sont à priori assez ouvertes aux nouvelles technologies mais leur capacité d'adaptation diminue avec l'âge, devenant de plus en plus réfractaire à un changement dans leur environnement.

Les personnes âgées se méfient plus des robots que les autres catégories d'âge. Elles préfèrent des robots d'assistance qui réalisent des tâches fixées préalablement (faible degré d'autonomie, pré-programmés, pas capable d'évoluer ou de se déplacer librement dans la maison), faits de matières plastiques et se déplaçant lentement, plutôt amusant et ressemblant à un animal, et communiquant par interactions orales, plutôt qu'un robot autonome sérieux à l'apparence humaine. Ces caractéristiques aident à réduire l'appréhension des personnes âgées vis-à-vis des robots d'assistance domestique (Roy et al., Towards Personal Service Robots for the Elderly (en), 2000) (51).

Une publication de 2007, dans le PsychNology Journal (Vol 5 n.3) (52), confirme le fait que les personnes âgées sont plus à l'aise et capables de développer un attachement psychologique en présence d'un robot qui n'a pas un visage humanoïde. On peut y lire, au sujet d'un robot qui n'est pas humanoïde, "cela permet d'éviter la question éthique du brouillage de la frontière entre vivant et artefact". Les personnes âgées en bonne santé sont plus positives à l'idée d'intégrer un robot dans leur vie de tous les jours que les personnes ayant des problèmes de santé, qui seraient donc celles à qui cette aide serait le plus bénéfique. Le fait qu'on puisse voir clairement quels sont les mouvements et les actions possibles réalisés dans l'environnement domestique aide aussi à l'acceptation de cette assistance.

Enfin, il est essentiel lors de la conception d’un robot "social" d’assistance, de s’assurer que les comportements du robot sont correctement perçus par l’utilisateur et qu’ils sont en adéquation avec la tâche à effectuer (A.Delaborde & L.Devillers, Impact du comportement cocial d’un robot sur les émotions de l’utilisateur : une expérience perceptive, 2012) (53). Il existe une corrélation entre le comportement du robot et l'expression des émotions de la part de l'utilisateur. Si le robot a un comportement non souhaitable (il peut arriver que son choix de réponse soit perçu comme quelque chose d’inapproprié ou "malpoli" par l'utilisateur, ou qu'on considère qu'il s'est introduit dans l'intimité de la personne, etc.), l'utilisateur aura moins tendance à partager ses émotions avec lui.

Un article paru dans les annales des Mines - Réalités industrielles (G.Dubey, 2013) (54) analyse, d'un point de vue anthropologique, les défis de la robotique personnelle. Selon cette étude, la figure du robot, surtout humanoïde, renvoie à celle de la personne. Sa présence est alors perçue comme intrusive, notamment par les personnes âgées, auxquelles le robot renvoie l'image d'une personne ayant besoin d'assistance, ce que ces personnes ne sont pas forcément prêtes à accepter. Le rejet du robot tient alors moins à la nouveauté technologique et à ses fonctionnalités qu'à l'image de déclin et de dépendances qu'il renvoie à son utilisateur.

D'autres projets traitent des robots d'assistance aux personnes âgées, comme Mobiserv (« An Integrated Intelligent Home Environment for the Provision of Health, Nutrition and Well-Being Services to Older Adults ») qui a débuté en décembre 2009 et s'est achevé en août 2013, dans plusieurs pays européens, dont le but était de concevoir, développer et évaluer une technologie pour favoriser une autonomie des personnes âgées la plus longue possible, avec un accent sur la santé, la nutrition, le bien-être et la sécurité (55).

Enjeux éthiques et de responsabilité

Éthique

1200px-Terminator

Dans un contexte d'utilisation croissante de robots et de robots disposant parfois d'une « semi-autonomie » (de la tondeuse à gazon autonome aux drones sophistiqués, en passant par la rame de métro automatique sans chauffeur, ou l'assistance à opération chirurgicale, éventuellement à distance, etc..), la notion de responsabilité juridique liée à l'utilisation de robots pourrait évoluer et poser de nouvelles questions éthiques, notamment en cas d'accident, d'impacts sur l'environnement ou la santé, voire en cas d'attaque volontaire (des robots sont déjà utilisé militairement et/ou pourront l'être pour des observations, enquêtes ou intrusions illégale, pour provoquer ou violemment réprimer des soulèvements, ou lors de troubles civils divers, incluant opérations de répression, guérilla ou contre-guérillas).

183b7972ddaca39cd1840be517934e99

Un domaine d'application de la robotique concerne la réparation de l'humain grâce à des prothèses neurales ou membres bioniques. Touchant au corps humain, le domaine relève de l'éthique médicale dont la réflexion devrait logiquement faire partie intégrante de la définition des spécifications des robots en conception. Le fait d'augmenter les capacités, volontairement ou non, ou d'altérer d'autres fonctions touche à l'autonomie de l'individu (réparation, préservation, augmentation) et à son intégrité implique que le roboticien prenne ces considérations en compte.

D'après un rapport de la CERNA (commission de réflexion sur l'éthique de la recherche en sciences et technologies du numérique d'Allistene) sur L'éthique de la recherche en robotique (25), lorsque les robots sont conçus pour s'insérer dans un environnement social, ils ne peuvent plus être considérés comme de simples objets techniques autonomes mais comme des éléments qui s'inscrivent dans des systèmes socio-techniques qu'ils modifient. Cela implique que le roboticien prenne en compte cette insertion des robots (y compris les questions éthiques, juridiques, sociales et environnementales) dans le processus de conception de ses fonctionnalités, de sa fiabilité et de ses performances. Il s'agit de prendre en considération le couplage entre l’objet, les personnes avec lesquelles il interagit, les autres objets, l'environnement et l’organisation sociale dans laquelle il s’insère.
Enfin, certains robots ont la capacité de capter des données personnelles (photos ou vidéos de personnes, voix, paramètres physiologiques, géolocalisation…), par exemple des robots de gardiennage, de surveillance, d’assistance ou encore des drones. Leur déploiement soulève alors des questions liées à la protection de la vie privée et des données personnelles. S’il n’est pas possible de prémunir à sa conception un robot d’un usage inapproprié ou illégal des données qu’il capte, le chercheur est néanmoins invité à veiller à ce que le système robotique facilite le contrôle de l’usage des données.

Cette question éthique peut être retourné dans l'autre sens et être prise du point de vue de la machine. Pour illustrer ce concept, rien de mieux que d'utiliser le cas de BigDog, le robot développé par le Boston DYNAMICS. Dans une de ses vidéos de présentation, les ingénieurs lui donnent des coups de pieds pour le déséquilibrer et démontrer sa capacité à garder l'équilibre (56). A la vue du robot perdant l'équilibre et essayant de garder l’équilibre, de nombreux internautes se sont indignés (57). Beaucoup de personnes on en fait expérimenté une sensation de gêne à ce qu'ils ont perçus comme de la violence gratuite sur un être sans défense.

Cette prise de conscience est loin d'être isolé ou minoritaire : la Corée du Sud travaille déjà depuis plusieurs années sur un code d'éthique robotique dont le résultat finale (58), publié en 2012, inclut une partie sur le fait qu'il n'est pas éthique de frapper un robot de manière abusive et sans raisons valables.

Aspects Juridiques 

Plus l'intermédiaire robotisé disposera d'aotonomie, plus il pourrait à l'avenir bouleverser le droit international humanitaire et compliquer la tâche de juger de l'intention du fabricant, programmeur ou utilisateur d'un robot dont l'action aurait eu des conséquences dommageables pour des hommes ou l'environnement. Les tribunaux internationaux sont déjà compétents en termes de crime de guerre, crime contre l'humanité et génocides, mais la situation est plus complexe concernant le renseignement  ou des accidents liés à des usages civils ou de robot en tant qu'arme non-létale destiné par exemple à séparer des adversaires dans une volonté de maintien ou rétablissement de la PAIX.

Wiki-background

Le cadre légal existant permet d’analyser un bon nombre de questions juridiques relatives à la robotique. Toutefois, la question de la nécessité de normes nouvelles fait actuellement (2014) débat. À titre d’exemple, certains avancent l’idée que les robots pourraient posséder des droits, d’autres de doter les robots d’une personnalité juridique particulière (25).

Dans ce contexte, un projet a été lancé en mars 2012, dont le but était de comprendre les implications juridiques et éthiques des technologies robotique émergentes, ainsi que de découvrir si les cadres juridiques existants étaient adéquats et suffisants par rapport à la prolifération rapide de la robotique et de quelles manières les développements dans le domaine de la robotique influent sur les normes, les valeurs et les processus sociaux que nous connaissons (59).

Ce projet s’intitule RoboLaw ("Regulating emerging robotic technologies in Europe: Robotics facing law and ethics"), il a été réalisé par E.Palmerini et al. et a été publié en mai 2014 (60). Une des conclusions de cet étude est que les robots sont souvent considérés, d'un point de vue juridique, comme "exceptionnel". La conséquence de ce principe est que l'adéquation des règles existantes est souvent remise en question, le plus souvent à propos de l'autonomie ou de la capacité à apprendre des robots. Les règles de responsabilités devraient donc être développées. D'un point de vue ontologique, on peut conclure que les robots (surtout quand ils sont autonomes) en contact avec des sujets plutôt que des objets, devraient se voir attribuer une personnalité juridique, avec toutes les conséquences en termes de droits et d'obligations que cela implique.

irobot-robots-on-film

Enjeux prospectifs

Le robot qui se retourne contre son fabricant, n'est plus maîtrisé, ou prend une autonomie inattendue est un thème fréquent de la science-fiction, mais qui intéresse aussi les militaires. Par exemple, les robots militaires, qu’ils soient ou non autonomes, sont régis par le Droit International Humanitaire ( " responsabilité du fait des choses "(61) et font l’objet de travaux sous l’égide de l’ONU (25).

De nouveaux défis moraux et environnementaux sont également posés par les nanotechnologies et le développement plausible ou en cours de robots très miniaturisés comme les nanorobots, voire dans un futur proche les bio-nanorobots.

 

Philosophie et mouvements sociaux liés à la robotique

H+, un symbole du transhumanisme

La conception des mécanismes, d'automatismes et de robots tient aussi à des courants philosophiques (pensée mécaniste, pensée systémique, etc.) parfois explicites. La philosophie mécanique de la Grèce antique, par exemple, a conduit les philosophes de l'époque à imaginer, inventer et réaliser de nombreux mécanismes sophistiqués dont les mécaniciens se servent encore aujourd'hui.

Les courants de pensée qui suivent font partie du monde de la robotique et de ses fantasmes. Bien que des études sérieuses aient pu être menées sur ces sujets, ils sont à prendre avec les plus grandes précautions et peuvent être considérés dans certains cas comme des pseudo-sciences voire des sectes.

Plus récemment, des mouvements sociaux et intellectuels développent des visions du monde et des réflexions philosophiques qui pourraient influencer l'orientation de développements technologiques comme ce fut le cas aux États-Unis en amont de la National Nanotechnology Initiative (NNI) (62).

 

TRANSHUMANISME 

Le transhumanisme est un mouvement culturel et intellectuel international prônant l'usage des sciences et des techniques afin d'améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains. Le transhumanisme considère certains aspects de la condition humaine tels que le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement ou la mort subie comme inutiles et indésirables. Dans cette optique, les penseurs transhumanistes comptent sur les biotechnologies, sur les nanotechnologies et sur d'autres techniques émergentes.

C5bySc9WAAEols-

 

TELECHARGEMENT DE L'ESPRIT

Le téléchargement de l'esprit (Mind uploading en anglais) est une technique hypothétique qui pourrait permettre de transférer un esprit d'un cerveau à un ordinateur, en l'ayant numérisé au préalable. Un ordinateur pourrait alors reconstituer l'esprit par la simulation de son fonctionnement, sans que l'on ne puisse distinguer un cerveau biologique « réel » d'un cerveau simulé. ( grande fiction pour le moment ? ).

Fondements théoriques

Les neurosciences et le courant scientifique du béhaviorisme ou comportementalisme (qui concerne aussi bien les spécialistes du langage que les psychologues) considèrent que des fonctions importantes telles que l'apprentissage, la mémorisation, la conscience, ne sont que les manifestations des processus physiques et électrochimiques à l’œuvre dans le cerveau. À ce titre, ces fonctions sont gouvernées par les lois de la physique.

Bien que ce point soit historiquement contesté par plusieurs courants philosophiques, de nombreux chercheurs tels que Ray Jackendoff pour la linguistique par exemple, considèrent que les facultés cognitives sont soumises aux lois de la physique; Christof Koch et Giulio Tononi ont publié dans la revue IEEE Spectrum un article dans lequel ils affirment :

« la conscience est une part de la nature. Nous pensons qu'elle ne dépend que des mathématiques et de la logique, ainsi que des lois mal connues de la physique, de la chimie et de la biologie; il n'y a rien de magique ou d'un autre monde dans cela ».

Ainsi le concept de téléchargement de l'esprit repose sur une philosophie mécaniste et sa vision matérielle de l'esprit, déniant ainsi toute considération vitaliste de la vie humaine et de la conscience.

De nombreux scientifiques des disciplines de l'informatique et des neurosciences ont prédit que les ordinateurs seraient capables de reproduire la conscience. Outre Koch et Tononi, Douglas Hofstadter, Jeff Hawkins, Marvin Minsky, Randal A. Koene et Rodolfo Llinas ont également pris des positions allant dans ce sens. Selon eux, une machine offrant une capacité de traitement suffisante doit pouvoir servir de substrat pour le chargement d'une copie d'un modèle cognitif extrait d'un cerveau. ( ? ).

C5eW8TuXEAAHgER

En intelligence artificielle

SUPERORDINATEUR IBM utilisé à Madrid pour le sous projet « Blue Brain » espagnol « Cajal Blue Brain ».

Même si le principe relève très largement de la science-fiction, en théorie, le téléchargement des structures neuronales d'un individu dans un système numérique pourrait permettre de simuler le fonctionnement cognitif d'un individu. Les obstacles à franchir pour atteindre ce type de fonctionnalité sont néanmoins innombrables et très difficiles à résoudre.

Il conviendrait en effet de disposer d'un modèle computationnel cognitif fiable (c'est-à-dire un système logique susceptible de reproduire le fonctionnement d'un cerveau humain). Certaines recherches vont dans ce sens tel le projet NEUROSPIN qui par imagerie cérébrale tente de comprendre certains aspects du modèle cognitif du cerveau humain. La découverte des mécanismes cérébraux ne suffit pas. Il conviendrait également de disposer d'un cerveau synthétique susceptible de recevoir le modèle cognitif.

Le projet Blue Brain (2005-2012), littéralement « cerveau bleu », avait pour objectif de créer un cerveau synthétique par processus d’ingénierie inverse. Fondé à l'Ecole Polytechnique de Lausanne en Suisse, ce projet a étudié l'architecture et les principes fonctionnels du cerveau en partenariat avec IBM.

Le problème le plus ardu posé par la sauvegarde d'un cerveau humain est celui de la récupération du modèle cérébral d'un individu. À ce jour, aucune technologie n'est en mesure de numériser la complexité du cerveau. Ce dernier contient de l'ordre de 100 milliards de cellules nerveuses appelées neurones , toutes reliées individuellement avec un grand nombre d'autres neurones (jusqu'à 10 000) par l'intermédiaire des axones et des dendrites. Les signaux échangés entre les terminaisons de ces connexions dites synaptiques sont de mieux en mieux connus. Ils reposent sur des échanges à la fois chimiques et électriques.

coupe_cerveau_02

Néanmoins, plusieurs théoriciens présentent des modèles visant à estimer la puissance de calcul et de stockage nécessaire pour mener à bien une simulation du cerveau (complète ou partielle). On considère généralement qu'il faudra des décennies avant que la technologie ne permette de tester ces modèles, en admettant que la Loi de Moore s'applique toujours.

Depuis 2013, deux importants projets sont lancés dans ce sens : aux États-Unis le Brain Activity Map Poject et en Europe, le projet Human Brain le prolongeant du projet BLUE BRAIN. 

neurone

 

En philosophie et en sciences

Philosophie

La possibilité de reproduire les mécanismes du cerveau humain dans une machine est étudiée par les philosophes. Elle est questionnée par les tenants de la dualité de l'esprit. En philosophie, le dualisme se réfère à une vision de la relation matière-esprit fondée sur l'affirmation que les phénomènes mentaux possèdent des caractéristiques qui sortent du champ de la Physique (7). La thèse du téléchargement de l'esprit a été réfutée par Jean-François Lyotard (8). Le physicien   Lee Smolin (9) se demande si une telle machine serait consciente, si elle aurait des qualia, avec les mêmes souvenirs que l'être humain dont elle serait issue, aurait-elle le même futur ?

Néanmoins, la culture et en particulier la littérature de science-fiction n'ont pas hésité à explorer le concept de transfert de la personnalité d'un individu dans une machine.

55653

Futurologie / milieu scientifique

S'inscrivant dans la mouvance transhumaniste, l'Américain Marvin Minsky (reconnu dans le milieu de la recherche en intelligence artificielle ) ainsi que son compatriote Hans Moravec, Professeur de robotique à Carnegie Mellon répandent l'idée de téléchargement de l'esprit (mind uploading) dans la communauté scientifique américaine.

« Leur théorie est la suivante : notre esprit est une production émergente de l'interaction entre les neurones . Si nous pouvons cartographier ces interactions, et les reproduire sur un autre support, nous aurons effectué une "copie de sauvegarde" de notre personnalité. Reste alors à placer cette copie dans un nouveau corps, artificiel ou même virtuel, pour ressusciter l'individu ainsi préservé (10). 

 

google-deepmind-artificial-intelligence

 

SINGULARITE  TECHNOLOGIQUE

La singularité technologique (ou simplement la Singularité) est un concept, selon lequel, à partir d'un point hypothétique de son évolution technologique, la civilisation humaine connaîtra une croissance technologique d'un ordre supérieur. Pour beaucoup, il est question d'intelligence artificielle, quelle que soit la méthode pour la créer. Au-delà de ce point, le progrès ne serait plus l’œuvre que d’intelligences artificielles, elles-mêmes en constante progression. Il induit des changements tels sur la société humaine que l’individu humain d’avant la singularité ne peut ni les appréhender ni les prédire de manière fiable. Le risque en est la perte de pouvoir humain, politique, sur son destin.

**********************************************************

 

Notes et références

  1.  Définition sur le site de l'ATILF, www.atilf.fr., ressources-grand public.
     [archive
    ]
  2.  « C dans l'air : Les robots sont parmi nous »
     [archive
    ] Un reportage de France 5, 15/03/2012
  3.  (en) Barnes D.P., Summers, P., Shaw, A., An investigation into aerobot technologies for planetary exploration (étude sur la technique des aérobots pour l'exploration planétaire), in Proc. 6th ESA Workshop on Advanced Space Technologies for Robotics and Automation, ASTRA 2000. ESTEC Noordwijk, NL, pp. 3.6-5, December 2000.
  4.  (en) A. Colozza, G. A. Landis, and V. Lyons, Overview of Innovative Aircraft Power and Propulsion Systems and Their Applications for Planetary Exploration (vue d'ensemble sur les nouveaux systèmes de propulsion des aéronefs et leurs applications dans l'exploration planétaire), NASA TM-2003-212459 (July 2003)
  5.  « ROPITS : le robot de transport automatique par Hitachi »
     [archive
    ], sur GNT - Génération Nouvelles Technologies (consulté le 5 mai 15)
  6.  (en) « People Transportation »
     [archive
    ], sur B2B Service Robots - Robosoft(consulté le 5 mai 15)
  7.  (en) « RoboCourier Autonomous Mobile Robot »
     [archive
    ], sur Swisslog - inspired solutions (consulté le 5 mai 15)
  8.  Mais le docteur est d'or (Titre original : Gold) Pocket, (ISBN 978-2-266-06926-7) page 235.
  9.  « Documentaire : Les grandes découvertes de l'antiquité ? »
     [archive
    ] Reportage de France 5, 21/06/2010
  10.  « Document en anglais : A cybernetic zoo »
     [archive
    ] , Joost Rekveld, 15/02/2007
  11.  « Les robots industriels »
     [archive
    ], Audrey Vautherot, 13/04/2007
  12.  « Futura sciences : Les robots domestiques, du rêve à la réalité »
     [archive
    ] , Daniel Ichbiah, Dossier du 26/10/2009
  13.  D. Scaramuzza, M. Chli, P. Furgale, M. Hutter, R. Siegwart, "Perception : Sensors - Autonomous Mobile Robots", ETH Zürich - Autonomous Systems Lab
  14.  Communiqué (2012) Stratégie numérique: la Commission et les entreprises européennes de la robotique résolues à promouvoir l’expansion et la performance du secteur
     [archive
    ] 18 septembre 2012
  15.  Que fait l’UE dans le domaine de la robotique ?
     [archive
    ] Projets
     [archive
    ]financés par l’UE entre 2007 et 2012 ; source : CORDIS
  16.  Article "La robotique médicale, le futur de la e-santé ?" de l'ASIP
     [archive
    ]
  17.  (en) « Oxford Dictionnaries - Language matters »
     [archive
    ] (consulté le 27 avril 15)
  18. ↑ a et b ISO 8373 : 2012, « Robots et composants robotiques - Vocabulaire », Normes Internationales,‎ 1er mars 2012 (lire en ligne
     [archive
    ])
  19.  (en) « The continuing success story of industrial robots »
     
     [archive
    ], International Federation of Robotics (consulté le 11 novembre 2012)
  20. ↑ abc et d (en) « Industrial Robot Statistics - World Robotics 2014 Industrial Robots »
     
     [archive
    ], sur IFR International Federation of Robotics (consulté le13 avril 15)
  21.  (en) « Service Robots - Products »
     
     [archive
    ], sur IFR - International Federation of Robotics (consulté le 5 mai 15)
  22.  (en) « Service Robot Statistics - World Robotics 2014 Service Robots »
     
     [archive
    ], sur IFR International Federation of Robotics (consulté le 25 avril 15)
  23. ↑ a et b Étude du Pôle interministériel de prospective et d'anticipation des mutations économiques (Pipame) réalisée par Erdyn Consultants, « Le développement industriel futur de la robotique personnelle et de service en France », Cabinet de conseil,‎12 avril 2012 (lire en ligne
     [archive
    ])
  24.  Usine nouvelle ; Le secteur de la robotique en France a un grand potentiel
     [archive
    ] Usine nouvelle, 06/01/2012
  25. ↑ abc et d CERNA - Commission de réflexion sur l’Éthique de la Recherche en sciences et technologies du Numérique d’Allistene, « Éthique de la recherche en robotique », Rapport de la CERNAno 1,‎ novembre 2014 (lire en ligne
     
     [archive
    ])
  26.  CITC - EuraRFID, « Robotique industrielle, de défense et de services - Quelles opportunités pour le développement économique ? », Article,‎ avril 2014
  27.  ?, « France Robots Initiatives », Projet,‎ mars 2013 (lire en ligne
     [archive
    ])
  28.  (en) Tommy Toy« Outlook for robotics and Automation for 2011 and beyond are excellent says expert »
     [archive
    ], PBT Consulting,‎ 29 juin 2011 (consulté le27 janvier 2012)
  29.  What will the economy of the future look like?
     
     [archive
    ] Ford, Martin R., 2009
  30.  « Des machines et des hommes »
     [archive
    ], sur Les Échos (consulté le27 juin 2013)
  31.  (en) IFR International Federation of Robotics, « Positive Impact of Industrial Robots on Employment »Article,‎ février 2013 (lire en ligne
     
     [archive
    ])
  32.  http://www.intelitek.com/advanced-manufacturing/robotics/scorbot-er-4u/
     
     [archive
    ]
  33.  Virtual Reality Robotic Programming Software in the Technology Classroom Author(s): Geissler, Jason; Knott, Patrick J.; Vazquez, Matthew R.; Wright, John R., Jr. Source: Technology Teacher, v63 n6 p6 Mar 2004
  34.  Liens vers le laboratoirede CIM et Robotique en Thaïlandehttp://archive.is/20121221204100/www.eng.mut.ac.th/industrial/Highlight_detail.asp?NewsID=34
     [archive
    ]
  35.  « Sciences et Techniques de l'Ingénieur STI - Robotique et systèmes autonomes »
     [archive
    ], sur EPFL École Polytechnique Fédérale Lausanne,‎29 août 11 (consulté le 1er mai 14)
  36.  « Plan d'étude Microtechniques (MI) »
     [archive
    ], sur heig-vd - Haute Ecole d'Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud (consulté le 1er mai 15)
  37.  http://www.botball.org/Botball
     [archive
    ]
  38.  https://quefaire.paris.fr/all/robotique
     [archive
    ]
  39.  http://www.paris.fr/pratique/pratiquer-un-sport/centres-d-animation/les-centres-d-animation-parisiens/rub_8642_stand_54310_port_20455
     [archive
    ]
  40.  « Coupe de France de Robotique »
     [archive
    ], sur Planète Science - Une aventure pour les jeunes (consulté le 27 avril 15)
  41.  « Génération robots - Les compétitions de robotique »
     
     [archive
    ], sur Génération Robots (consulté le 27 avril 15)
  42.  « Association Suisse pour la Promotion de la Robotique - Concours »
     [archive
    ], surRobot - CH (consulté le 27 avril 15)
  43.  (en) « The Competition - Competition overview »
     [archive
    ], sur BEST - Boosting Engineering Science and Technology (consulté le 27 avril 15)
  44.  (en) « Welcome to the FIRST Robotics Competition »
     [archive
    ], sur FRC - FIRST Robotics Competition (consulté le 27 avril 15)
  45.  (en) « Welcome to the FIRST Tech Challenge »
     [archive
    ], sur FTC - FIRST Tech Challenge (consulté le 27 avril 15)
  46.  (en) « Get the 2014 FLL WORLD CLASS Challenge »
     [archive
    ], sur FLL - First Lego League (consulté le 27 avril 15)
  47.  (en) « The 20th FIRA RoboWorld Cup & RoboWorld Congress 2015 »
     
     [archive
    ], sur FIRA - Federation of International Robosoccer Association (consulté le27 avril 15)
  48.  (en) TNS Opinion & Social, « Public Attitudes towards Robots »Public Opinion Analysis sector of the European Commissionno Special Eurobarometer 382,‎septembre 2012 (lire en ligne
     [archive
    ])
  49.  (en) M. Scopelliti, M. V. Giuliani, F. Fornara, « Robots in a domestic setting: a psychological approach »Publication,‎ 19 juillet 2005
  50.  (en) M.V. Giuliani, M. Scopelliti & F. Fornara, « Elderly people at home: technological help in everyday activities »IEEE International Workshop on Robot and Human Interactive Communication,‎ 2005, p. 365 - 370 (lire en ligne
     [archive
    ])
  51.  (en) Baltus G, Fox D, Gemperl F, Goetz J, Hirsch T, Magaritis D et al, « Towards Personal Service Robots for the Elderly »Proceedings of the Workshop on Interactive Robots and Entertainment (WIRE),‎ 2000 (lire en ligne
     [archive
    ])
  52.  (en) A. Cesta, G. Cortellessa, M. V. Giuliani, F. Pecora, M. Scopelliti and L. Tiberio,« Psychological Implications of Domestic Assistive Technology for the Elderly »,PsychNology Journalno Volume 5, Number 3,‎ 2007, p. 229 - 252 (lire en ligne
     [archive
    ])
  53.  A. Delaborde, L. Devillers, « Impact du Comportement Social d’un Robot sur les Émotions de l’Utilisateur : une Expérience Perceptive », Actes de la conférence conjointe JEP-TALN-RECITALno volume 1,‎ 2012, p. 281 - 288 (lire en ligne
     [archive
    ])
  54.  Dubey G., « Les défis anthropologiques de la robotique personnelle (1) », Annales des Mines - Réalités industrielles,‎ février 2013, p. 1 - 6 (lire en ligne
     [archive
    ])
  55.  (en) « Mobiserv – An Integrated Intelligent Home Environment for the Provision of Health, Nutrition and Well-Being Services to Older Adults »
     
     [archive
    ], surMobiserv (consulté le 14 mai 15)
  56.  BostonDynamics« BigDog Reflexes »
     [archive
    ],‎ 27 janvier 2009 (consulté le15 décembre 2016)
  57.  (en) « Kicking a dog, even a robot dog, just seems so wrong »The Technology Chronicles,‎ 10 février 2015 (lire en ligne
     [archive
    ])
  58.  (en) « South Korean Robot Ethics Charter 2012 »Enlightenment of an Anchorwoman,‎ 28 septembre 2010 (lire en ligne
    ])
  59.  (en) « RoboLaw: Project Overview »
     
    ], sur RoboLaw - Regulating Emerging Robotic Technologies in Europe: Robotics facing Law and Ethics,‎ juin 2014(consulté le 14 mai 15)
  60.  (en) E. Palmerini, F. Azzarri, F. Battaglia, A. Bertolini, A. Carnevale, J. Carpaneto, F. Cavallo, A. Di Carlo, M. Cempini, M. Controzzi, B.-J. Koops, F. Lucivero, N. Mukerji, L. Nocco, A. Pirni, H. Shah, P. Salvini, M. Schellekens, and K. Warwick, « Regulating Emerging Robotic Technologies in Europe: Robotics facing Law and Ethics »,Guidelines on Regulating Robotics,‎ mai 2014 (lire en ligne])
  61.  Réflexions juridiques sur les conflits opposant les robots et les soldats, Étude réalisée pour le Centre des Hautes Études de l’Armement, septembre 2004,«
  62.  • Que faire ?), consulté le 30 mars 2013(EPMES, / Voir page 7 sur 8))
  63.  (en) M.C. Roco & W.S. Bainbridge, « Converging Technologies for Improving Human Performance »NSF/DOC-sponsored report,‎ juin 2002 (lire en ligne)
  64.  à bientôt dans peu de temps sur DIACONESCO.TV tout sur l'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ... à suivre ... à suivre ...

114862448

Posté par DIACONESCO_TV à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 février 2017

1ER SALON INTERNATIONAL DE L'AUTOMOBILE DE MONACO DU 16 AU 19 FÉVRIER 2017

PREMIER SALON INTERNATIONAL DE

L'AUTOMOBILE DE MONACO 

DU JEUDI 16 FÉVRIER AU DIMANCHE 19 FÉVRIER 2017

^7E2D41989CB60F4B4AE45903ADC3BFF4675C85310BD09FB241^pimgpsh_fullsize_distr

P1220585

SALON DE L'AUTOMOBILE INAUGURE CE JEUDI MATIN 16 FEVRIER PAR S.A.S. LE PRINCE ALBERT II DE MONACO

PHOTO AGENCY PRESS INTERNATIONAL DIACONESCO.TV - C. COPYRIGHT - 16.02.2017 - MONACO 

KkLQrc58

Un événement unique dans un cadre exceptionnel

Le 1er Salon International de l’Automobile de Monaco, c’est un événement avec un concept unique à ciel ouvert qui réinvente le salon automobile traditionnel. Il s’inscrit dans une démarche de développement durable et responsable tout en veillant à maîtriser son impact sur l’environnement.

Au cœur de la mythique Principauté, sur trois lieux exceptionnels, découvrez des véhicules écologiques et innovants, appartenant à des marques prestigieuses. Avec les navettes électriques, accédez aux stands répartis de façon harmonieuse sur tout le Rocher monégasque. Laissez-vous séduire par une vision de l’automobile, à travers des voitures aux allures futuristes et aux technologies avant-gardistes, accessibles dès maintenant.

162460M 

La Principauté de Monaco n'a pas son pareil pour configurer l'ensemble de son territoire en espace événementiel en un temps record. C'est une véritable "marque de fabrique" à l'échelle planétaire.

Nouvelle preuve de ce savoir-faire unique: le premier Salon International de l'Automobile à Monaco se tiendra du 16 au 19 février sous le ciel bleu indigo de la Principauté !

Une situation privilégiée à la frontière de la France et de l'Italie, l'aéroport international de Nice à 7mn en hélicoptère et 30mn en voiture, un environnement très sécuritaire, une météo ensoleillée toute l'année et une image glamour font de Monaco un lieu privilégié pour les événements.

Rencontres sportives et culturelles, salons ou festivals, la Principauté accueille ainsi chaque année plus de 400 événements dans ses nombreux espaces indoor et outdoor: Grimaldi Forum, Stade de Foot, Port Hercule ... Palaces, hôtels, restaurants étoilés, bonnes tables et lieux de divertissements d'exception à Monte-Carlo, tous les acteurs de l'hospitalité monégasque mobilisent alors leurs talents pour accueillir les visiteurs dans des conditions optimales.

porsche-normal


Parmi les événements d'envergure internationale de la Principauté figurent le prestigieux Grand Prix F1 de Monte-Carlo, annuel, et le Grand Prix Electrique, tous les deux ans. Une nouvelle manifestation va encore renforcer sa pole position dans le secteur de l'automobile: le SIAM.

A vos agendas ! 
Du 16 au 19 février 2017, premier Salon International de l'Automobile à Monaco (SIAM 2017), concept inédit de salon automobile grand public axé sur l'innovation, l'écologie et le prestige.

img_3379-rt-edit-carouseltest3 (1)


Une configuration exceptionnelle


Réparti sur plusieurs lieux mythiques de la Principauté tels que la place du Palais Princier, le quai Albert Ier, le Grimaldi Forum ou la Place du Casino, tous reliés par des navettes électriques, le 1er Salon International de l'Automobile de Monaco (SIAM 2017) se déroulera en grande partie à ciel ouvert.
 

A découvrir au SIAM 2017

Les nouveautés d'une cinquantaine de marques dont Tesla, Mercedes-Benz, Smart, Mitsubishi, Nissan, Aston Martin, Bentley, Renault, Suzuki ...

- Modèles électriques présentés en avant-première de Mercedes, Aixam, Bolloré, BeebBee, Burby's, Nissan ...

- Voitures hybrides de Lexus, Porsche, McLaren, Mitsubishi ...

- Véhicules de prestige de Maserati, McLaren, Lamborghini, Ferrari, Aston Martin, Rolls Royce, Bentley ...

- Concept-cars futuristes comme la Renault Trezor et start-ups innovantesdécouvertes au CES de Las Vegas comme Hap2u, Parkmatch, Drivoon, Monspecialisteauto ...

Des entreprises spécialistes de la mobilité dont EDF, Michelin, Bolloré, ABB, IFPEN, et Sobem Scame.

Des voitures de légende comme la Formule 1 de Lewis Hamilton, la Lexus Hybride du mariage princier ou une Packard 1922.

A vivre au SIAM 2017

Des essais de véhicules électriques, hybrides et de prestige au départ des différents stands à Monaco et, pour les plus chanceux, sur tout le territoire de la Principauté.

Le Forum Keynotes de l'Automobile Ecologique, proposé en partenariat avec la Fondation Albert II au Grimaldi Forum (salle Bozio) le vendredi 17 février 2017. Constructeurs, équipementiers et acteurs de la mobilité y présenteront leur stratégie en matière de développement durable.

Pour faciliter la venue des visiteurs, le SIAM a mis en place le partenariat avec Air France, la Direction du Tourisme et des Congrès et les établissements hôteliers de la Principauté, des packages incluant le transfert sur Monaco, l'hébergement et les activités annexes, permettant à chacun de mieux profiter de son séjour selon son budget et ses envies !

 

model-select-modelx

 

SITE : http://ww.salonautomonaco.com/pack/

***********************************************************************

 

EDF, acteur majeur de la transition énergétique

 

 

 

Le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l’ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d’énergies et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone dans le monde, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé sur l’énergie nucléaire, l’hydraulique, les énergies nouvelles renouvelables et le thermique. Le Groupe participe à la fourniture d’énergies et de services à environ 37,6 millions de clients, dont 27,8 millions en France. Il a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires consolidé de 75 milliards d’euros dont 47,2% hors de France. EDF est une entreprise cotée à la Bourse de Paris.

EDF et ses filiales :

Acteurs majeurs des services énergétiques

Le groupe EDF met ses expertises de la transition énergétique au service des entreprises, des clients particuliers, des collectivités locales, des aménageurs pour les accompagner dans leurs projets énergétiques et dans leur effort de développement économique et social.

Pour leurs clients, EDF et ses filiales de spécialité se mobilisent et s’engagent à faire émerger et à promouvoir des solutions énergétiques durables et des initiatives innovantes en réponse à leurs besoins.
Leurs offres respectives s’appliquent à tous les domaines de la transition énergétique : mobilité électrique, production d’énergie renouvelable locale, valorisation énergétique des déchets, performance énergétique des bâtiments, éclairages urbain et intérieur… et permet de développer des réponses locales, sur mesure, au plus près de ses clients.

Acteurs pour une mobilité électrique

EDF mobilise une expertise reconnue autour de la mobilité électrique, pour développer ses usages au cœur des territoires.

EDF accompagne ainsi l’ensemble de ses clients collectivités, entreprises et particuliers vers des modes de mobilité confortables, moins bruyants et limitant les émissions de CO2 .

Par ailleurs la filiale Sodetrel est présente dans de nombreux projets d’installation et de gestion de bornes de recharge pour véhicules électriques : aussi bien en milieu urbain, que sur les autoroutes, dans les parkings d’entreprises ou en habitat collectif

Pour aller plus loin…
Téléchargez le numéro spécial “Pour une mobilité électrique” du Magazine EDF Collectivités.
Liens:
http://www.edf.fr
http://www.sodetrel.fr

 

Vive les énergies nouvelles

 

 

 

Bien malin qui pourra dire avec quel carburant rouleront les voitures de demain. Dans la lignée des accords de Paris avec la Cop 21, les constructeurs ont de la suite dans les idées pour s’affranchir des énergies fossiles. L’électrique a une longueur d’avance, mais les autres énergies n’ont pas dit leur dernier mot, loin de là.

L’hybride et l’électrique tiennent le haut du pavé.
Force est de constater que l’hybride ou l’électrique ont une longueur d’avance. Toutes les grandes marques sont branchées sur courant alternatif. Toyota a même créé une marque alter-ego Lexus pour développer ses véhicules hybrides et électriques. Longtemps vue avec défiance par les consommateurs, la marque japonaise se taille la part du lion dans cette catégorie. Toyota représente plus de la moitié des véhicules hybrides et électriques vendues en France. Mais les autres marques automobiles lui emboitent le pas en développant des nouveaux véhicules avec la Nissan Leaf, la Smart Four Two, le Blue Car Bolloré ou encore la Volkswagen e-up. Renault a développé Zoé et ses 400 km d’autonomie. La Fetish de Venturi ou la Model S de Tesla franchissent même les 200 km/h. Une prouesse à souligner. Longtemps montrée du doigt pour leur faible autonomie et vitesse limitée, l’hybride et l’électrique sont en train de gagner leur pari.

 

L’hydrogène, un challenger qui revient dans la course.
Pendant longtemps, les voitures à pile à hydrogène était une vue de l’esprit. C’est sans compter la volonté politique en Europe. L’Union européenne et les grands fabricants automobiles mettent en place les infrastructures d’approvisionnement nécessaires, via le projet Phaedrus. En Allemagne, c’est plus de 100 stations-services qui seront équipées d’une station de distribution d’hydrogène, d’ici 2018. L’objectif pour 2023 sera d’atteindre les 400 stations d’approvisionnement. En France, l’ambition est de compter également 100 stations d’ici 2018. L’hydrogène possède bon nombre d’avantage : l’autonomie est plus de 600 km, un plein s’effectue en 3 minutes, les bornes d’approvisionnement sont 20 fois moins onéreuses. En plus, ces véhicules n’émettent que de la vapeur d’eau ! Les constructeurs asiatiques ont un temps d’avance avec les Hyundai Tucson FCEV, Honda Clarity et autres Toyota Mirai déjà commercialisés. Côté européen, les marques se concentrés sur le 100% électrique. Il faudra attendre pour voir des véhicules à pile à hydrogène sortir des ateliers : GLC Mercedes (2017), BMW (2020),Audi A7 h-tron Quattro (prochainement).

Le solaire, une utopie ?

Le solaire a gagné le toit des maisons. Mais, pour voir des véhicules de série roulant à l’énergie solaire, la route est encore longue. Aujourd’hui, la plupart des véhicules solaires sont des prototypes électriques présentés lors de salon automobile ou autres évènements. Durant la Cop 22, Ericsson a dévoilé Stella Lux, une voiture électrique entièrement alimentée par de l’énergie solaire. Elle a été développée par Solar Team Eindhoven peut rouler jusqu’à 300 km par jour en été, 50 km par jour en hiver. C’est une voiture à énergie positive : elle consomme moins d’énergie qu’elle produit. Ainsi, le surplus d’énergie peut être remis dans le circuit et alimenter une maison. Dans deux ans, la Sion électrique sera disponible après avoir fait l’objet d’une campagne de crowdfounding. Dotée de 6 places, elle récupère 30 km d’autonomie par jour avec ses panneaux photovoltaïques et peut rouler 250 km avant de faire un plein. A partir de 12 000 Euros, le rêve électrique est possible. Les premières livraisons en Europe et aux Etats-Unis sont attendus dans le courant de 2018. Le futur est marche mais avec quelle énergie ?

 

Les énergies nouvelles entrent en course

 

 

 

Du 12 au 16 octobre 2016, un rallye d’un nouveau genre aura pour cadre la Principauté : le premier e-rallye de Monaco. Cette course, pionnière en la matière, n’est pas sans rappeler le premier rallye de Monte-Carlo de 1911, où des coureurs téméraires avaient entrepris de relier Paris à Monaco par voie routière. Ici, le défi est de taille, il s’agira de prouver que l’on peut avec des voitures propres parcourir les 1000 kilomètres séparant Fontainebleau et Monaco.

Un parcours inédit du combattant.
Il y aura 3 étapes : Fontainebleau-Alès, Alès-Monaco, Monaco-Monaco. Chaque étape sera parsemée de parsemées de zones de régularité. A Alès, par exemple, une épreuve aura pour décor, le circuit « Asphalte » du Pôle Mécanique de la ville. Les concurrents devront, une fois leur tour de reconnaissance réalisé, établir un tour à une vitesse moyenne tirée au sort avant le départ. Ce même temps, ils devront l’égaler lors de leur troisième boucle. Sinon, ils obtiendront des pénalités. La deuxième étape est un itinéraire libre, avec trois épreuves de régularité au programme, entre Fontvieille et Eyguières, Manosque et Montmeyan, puis Régusse et Draguignan.

Monaco, un final en apothéose.
L’arrivée de cette deuxième étape sera Monaco, le 15 octobre à partir de 12h. Mais la course est loin d’être terminée, une troisième étape Monaco-Monaco commencera à 20h30 avec 3 zones de régularité : Monti / Lucéram, Lucéram / Moulinet, Moulinet / Sospel. Une étape qui n’est pas sans rappeler la fameuse Nuit du Turiniqui fait la légende du rallye de Monte-Carlo.

Électricité, hydrogène et autres énergies…
35 équipages avec des véhicules électriques, à hydrogène ou mixtes (électrique + hydrogène) seront au départ pour se disputer la victoire de cette première édition. Les plus grandes marques de véhicules électriques seront au-rendez-vous : Renault Zoé, Nissan Leaf, Kia Soul, la BMW i3, la Tesla Roadster et la Tesla S. 6 véhicules roulant à l’hydrogène seront présents : Toyota Mirai, Renault Kangoo transformés par Symbio FCell. Comme un symbole, d’après le règlement, de nouvelles catégories de voitures pourraient entrer dans la course. Demain, des véhicules solaires ou à air comprimé pour l’e-rallye de Monaco ?

**********************************************************

Vol panoramique de 10 minutes sur la Principauté

 

de Monaco et de la Côte d’Azur avec MONACAIR 

Helicopter-3

95, 00 EUROS c'est le prix pour un vol panoramique en hélicoptère par personne pouvant accueillir jusqu’à 6 passagers.

Venez profiter d’un vol panoramique de 10 minutes sur l’une des plus belles régions du monde.

Nombre minimum de participants: 6

Si vous n’êtes pas 6 personnes et souhaitez compléter un vol avec d’autres personnes, veuillez remplir notre formulaire d’inscription

**********************************************************

PHOTOS AGENCY PRESS INTERNATIONAL DIACONESCO.TV - C. COPYRIGHT - 16.02.2017 - MONACO
1 ER SALON INTERNATIONAL DE L'AUTOMOBILE A MONACO 2017

 

Du 16 au 19 février 2017, la Principauté de Monaco sera transformée en Salon International de l’Automobile à ciel ouvert sous le Haut Patronage de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco. Au coeur d’un Etat dont l’histoire est intimement liée à l’Automobile (rallyes, grands prix, musée…), le 1er Salon International de l’Automobile de Monaco mettra en avant les véhicules propres, innovants et de prestige, avec un format qui bouscule les standards des Salons Automobiles traditionnels. Du quai Albert Ier à la place du Palais Princier, en passant par le Grimaldi Forum, la place du Casino, le Chapiteau de Fontvieille, les hôtels Hermitage et Monte Carlo Beach, la plage du Larvotto, le Gildo Pastor Center et l’héliport, les stands des constructeurs seront harmonieusement répartis sur tout le territoire de la principauté. Des navettes électriques conduiront les visiteurs d’un stand à l’autre, l’expérience du visiteur étant au coeur de l’évènement... Photos Agency Press DIACONESCO.TV

P1220378 P1220379 P1220392 P1220392 P1220410 P1220422 P1220423 P1220424 P1220424 P1220427 P1220437 P1220455 P1220458 P1220460 P1220466 P1220468 P1220469 P1220470 P1220483 P1220497 P1220502 P1220504 P1220507 P1220515 P1220518 P1220519 P1220536 P1220551 P1220556 P1220558 P1220560 P1220565 P1220566 P1220568 P1220572 P1220575 P1220576 P1220577 P1220585 P1220586 P1220596 P1220597 P1220598 P1220599 P1220602 P1220604 P1220605 P1220610 P1220617 P1220626 P1220627 P1220632 P1220634 P1220640 P1220642 P1220644 P1220645 P1220648 P1220655 P1220661 P1220662 P1220664 P1220668 P1220670 P1220672 P1220673 P1220675 P1220676 P1220678 P1220681 P1220682 P1220683 P1220684 P1220686 P1220688 P1220692 P1220693 P1220694 P1220695 P1220700 P1220701 P1220703 P1220710 P1220712 P1220713 P1220714 P1220716 P1220720 P1220722 P1220725 P1220726 P1220727 P1220728 P1220730 P1220731 P1220736 P1220737 P1220744 P1220753 P1220755 P1220759 P1220760 P1220761 P1220762 P1220765 P1220767 P1220768 P1220769 P1220773 P1220777 P1220780 P1220787 P1220789 P1220790 P1220796 P1220797 P1220802 P1220803 P1220804 P1220809 P1220810 P1220813 P1220817 P1220820 P1220823 P1220828 P1220830 P1220831 P1220835 P1220836 P1220837 P1220838 P1220839 P1220841 P1220842 P1220843 P1220849 P1220851 P1220852 P1220854 P1220856 P1220857 P1220860 P1220861 P1220865 P1220866 P1220871 P1220878 P1220882 P1220883 P1220884 P1220885 P1220886 P1220888 P1220890 P1220891 P1220895 P1220896 P1220897 P1220899 P1220901 P1220908 P1220909 P1220914 P1220924 P1220925 P1220928 P1220929 P1220931 P1220939 P1220941 P1220944 P1220945 P1220947 P1220950 P1220952 P1220953 P1220959 P1220962 P1220965 P1220966 P1220969 P1220970 P1220974 P1220976 P1220977 P1220978 P1220980 P1220984 P1220986 P1220990 P1220993 P1220994 P1220995 P1220996 P1220998 P1230002 P1230004 P1230006 P1230007 P1230011 P1230014 P1230018 P1230021 P1230025 P1230027 P1230029 P1230030 P1230033 P1230035 P1230037 P1230040 P1230041 P1230042 P1230043 P1230044 P1230050 P1230052 P1230053 P1230055 P1230056 P1230057 P1230076 P1230077 P1230078 P1230079 P1230080 P1230082 P1230084 P1230089 P1230090 P1230102 P1230109

**********************************************************

Durant la visite du jeudi 16 février 2017 au matin sur ce 1er Salon International de l'Automobile à Monaco notre groupe de presse international INTERNET COUNCIL LLC - DIACONESCO.TV tient à remercier plus particulièrement les personnes et les entreprises du secteur automobile pour l'accueil fort sympathique qu'ils ont reservé à notre journaliste de presse Gérard Diaconesco venu à leur rencontrer les visiter sur leurs stands, à savoir :

- Claudine LEPRINCE de la Société BEE BEE AUTOMOTIVE France

- Clémentine BOUHY du Groupe BURBY'S BB France

- Emeline CANTINOL Société AIXAM MEGA POLARIS INDUSTRIES INC France

- Guillaume BOYE de la Société EVBOX Paris France 

- Olivier SOLAT de la Société MEHARI LOISIRS TECHNOLOGIE SAS France

- Bernard GIOAN de la Société  LE CONFORT EECTRIQUE Monaco MC

- Stéphane EDELSTEIN-TUAILLON de la Société SAMGF MERCEDES-BENZ  DAIMLER Monaco

- Mackara BONACORSI du groupe SUZUKI FRANCE S.A.S. France

- GLADYS BONNEFIN du GROUPESEGOND AUTOMOBILES Monaco MC

- Alessandra DECINI du groupe italien DR AUTOMOBILES SRL Italie

- DANTON ARTS KUSTOMS Hot-Rods - France 

- Lord EASLEIGH Président du ROYAL ROLLS CLUB MONACO - Monaco MC

***********************************************************************************************

Posté par DIACONESCO_TV à 04:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 janvier 2017

SALON INTERNATIONAL DE L'AUTOMOBILE 2017 DE DETROIT AUX USA

DÉBUTE CE LUNDI 9 JANVIER 2017 LE

GRAND SALON DE L'ATOMOBILE DE

DÉTROIT ( MICHIGAN ) AUX U.S.A.

2017_Mercedes-AMG-GT-C-Edition50_02-640x360

Présentation du nouveau modèle AMG GTC ROADSTER EDITION 50 de chez Mercédes-Benz.

Ce lundi 9 Janvier 2017 vient de s'ouvrir le grand salon de l'automobile de Détroit dans l'état du Michigan aux États-Unis qui présente les plus grandes marques automobiles du moment aussi bien de prestige que classique pour un marché en pleine expension aux U.S.A. pour les acheteurs américains. 

Il est plus que certain qu'avec l'arrivée du nouveau Président Donald TRUMP qui rentrera en exercice à la Maison Blanche le 20 Janvier prochain, promettant un nouveau protectionnisme en matière de fabrication industrielle aux U.S.A., les grandes marques telles que General Motors (GM ) Toyota et Ford qui sont les plus grands vendeurs de voitures en Amérique vont êtres contraints de changer de stratégie commerciales en faisant rappatrier leurs usines de fabrication qui avaient délocalisé leur production à l'étranger, à nouveau sur le territoire des U.S.A.

detroit1

La confiance revenant avec l'arrivée de Donald TRUMP, ce salon de Détroit qui vient tout juste d'ouvrir ses portes en ce début de semaine, s'annoce déjà comme une forte reprise des ventes aussi bien de modèles de bas de gamme, mais aussi de modèles de prestige pour une clientèle bien sûr fortunée, mais qui ces dernières années avait une certaine frilosité en matière d'achat de voitures de grand luxe au vue d'une lourde fiscalité mise en place durant 8 ans par l'administration OBAMA.

Diaconesco Gérard  

QUELQUES NOUVEAUX MODÈLES 2017 EXPOSES 

1978_Ford-Bronco

Le nouveau Ford Pick-U RANGER et BRONCO

1029521522

Le modèle AMG GTC ROADSTER EDITION 50 de chez Mercédes-Benz.

1029521548

La Wolswagen Sport blanche ATLAS R-LINE ET LA TIGUAN rouge de chez  Wolswagen  

1029521576

La nouvelle NISSA V motion 2.0 SPORT super sécurisée en cas de choc 

1029521603

La Japonaise nouvelle génération le concept CROSSOVER QX50 qui ne sortira en série que fin 2018

1029521632

La nouvelle CADILLAC de luxe ESCALA déjà sortie et présentée en Californie en août 2016.

1029521691 

 La voiture à énergie batteries électriques la CHEVROLET BOLT nouveau modèle 2017

1029521718

S1-salon-de-detroit-2017-les-tops-et-les-flops-393602 (1)

Le nouveau concept Wolswagen version électrique de MINI-VAN I.D. BUZZ de Microbus qui peut parcourir 600 klomètres sans recharge électrique.

1029521745

Le PICK-UP HONDA RIDGELINE meilleur pick-up classé de sa gamme. 

1029521773

Le contructeur italien ALFA ROMEO présente mon nouveau modèle sport GIULIA 

1029521801

LE FABRIQUANT SUD COREEN Présente sa KIA modèle de la STINGER

1029521830

 La gamme des nouvelles SMART BRABUS SPORT PACKAGE

1029521857

Le contructeur chinois GAC avec sa voiture électrique GAC GE3 concept des CROSSOVERS ENSPIRIT et GAC GS7 

1029521885

Le modèle CROSS-OVER LINCOLN NAVIGATOR du constructeur américain LINCOLN.

1029521912

Le constructeur sud coréen HYUNDAI présente sa nouvelle GENESIS qui ne sortira qu'au printemps 2017.  

1029521939

audi-q8-concept-2017-8-5f8bb7-0@1x

audi-q8-concept-2017-9-0a99b0-0@1x

La nouvelle AUDI Concept de CROSS-OVER le SUV-COUPE Q8 ne sortira sur le marché qu'en 2018

1029521966

La nouvelle Mercedès-Benz AMG GLA45 2 portes présentée par DIETER ZETSCHE P-d-G du groupe DAIMLER AG et Mercedès-Benz Car.

1029522101

La DISNEY PIXAR CARS a été présentée au salon de Détroit par JOHN LASSETER Directeur artistique de PIXAR ANIMATION STUDIOS de WALD DISNEY.

1029521993

Chez LEXUS présentation de la Lexus Berline Luxe LS 500.

1029522047

Chez le constructeur CHRYLER présentation de la CHRYLER PACIFICA WAYMO un cross-over sport ou mini van.

 

Detroit

1370976_pic_970x641

648x415_vue-general-quartier-affaires-detroit-etats-unis


15 janvier 2017

DIACONESCO TÉLÉVISION ET PRODUCTION SUR YOUTUBE

5
UNITE DE PRODUCTION ET DE POST-PRODUCTION EN 
FORMAT TELEVISION ET CINEMA K4 PROFESSIONNEL
AVEC DIACONESCO.TV APPARTENANT AUGROUPE
DE PRESSE SUR LE NET DE INTERNET COUNCIL LLC

Posté par DIACONESCO_TV à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 décembre 2016

TOP MARQUES REVIENT EN AVRIL 2017 EN PRINCIPAUTE DE MONACO

Date : 18/01/2017 12:10:23
Sujet : Supercars, superboats, superyachts, et maintenant un Supership !
 
       

Posté par DIACONESCO_TV à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 septembre 2016

Le 26 ème Monaco Yacht Show arrive en Principauté Monégasque du 28 septembre au 1er octobre 2016

Le 26 ème Monaco Yacht Show arrive en Principauté Monégasque du 28 septembre au 1er octobre 2016

 

26ème Monaco Yacht Show 

28 septembre 1er ocotobre 2016

2010-Monaco-Yacht-Show-©-Pierre-Pettavino

 

* Organisé dans l’enceinte de l’emblématique port Hercule de la Principauté de Monaco depuis 1991, le MYS est le lieu unique pour venir admirer, visiter et acheter une flotte de 125 superyachts exposés par les chantiers navals les plus reconnus au monde. Une quarantaine de lancements en première mondiale est dévoilée à chaque édition.

* 580 sociétés exposantes et partenaires participent au MYS, parmi les plus importantes sociétés de yachting de luxe au monde : constructeurs de grands yachts, designers, manufactures de produits de luxe et les plus grandes agences de courtage maritime.

* Le Monaco Yacht Show est la seule et unique occasion dans l’année – et au monde – de découvrir le meilleur de la grande plaisance dans le cadre glamour de Monaco.

* Le salon a l’honneur de recevoir la reconnaissance et le soutien de Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco.

mys2016_homepage_visual_fr

Monte-Carlo-Yachting-harbour

**********************************************************

 

FRASER YACHTS AT THE MONACO YACHT SHOW 2016 

 

Posted on: September 16th, 2016 No Comments

 

 

 

The yachting world will turn its eyes towards Monaco between 28thSeptember and 1st October with the 26th edition of the Monaco Yacht Show 2016. As the world’s largest luxury yacht service provider, Fraser Yachts is delighted to announce the exhibition of exclusive superyachts for sale, which will be on display in Monaco’s Port Hercules during the course of this prestigious and popular event. Fraser Yachts tops the Monaco Yacht Show exhibitor list, and will be at QE21 for any information about their sales and charter fleets. In addition to the mentioned yachts, Fraser Yachts will have a further two yachts in the show plus 18 yachts on display at anchor during the course of the event, with more to be announced.

 

M/Y BOADICEA

An iconic sight in the ports of the French Riviera, M/Y BOADICEA is a classic Amels superyacht for sale. Built in 1999, the 76.6m superyacht has recently undergone a full refit to include updated interiors and can accommodate 16 guests across eight well-appointed staterooms. This stunning vessel features a private Owner’s suite, as well as a large office, cinema, guest elevator, pool, spa and a sundeck with a helicopter landing spot.

  • Monaco Yacht Show 2016 Fraser Yachts
    M/Y BOADICEA
  • Monaco Yacht Show 2016 Fraser Yachts
    M/Y BOADICEA
  • Monaco Yacht Show 2016 Fraser Yachts
    M/Y BOADICEA
  • Monaco Yacht Show 2016 Fraser Yachts
    M/Y BOADICEA
  • Monaco Yacht Show 2016 Fraser Yachts
    M/Y BOADICEA

M/Y AE CAP D’ANTIBES

Perfect for relaxing at anchor, M/Y AE CAP D’ANTIBES is a 56m Benetti that was launched in 2007. Boasting a sleek exterior and an elegant Zuretti interior, the yacht can accommodate 12 guests in six staterooms, including an on deck master suite and VIP stateroom. Special features include expansive deck spaces, a sublime sun deck and a guest elevator. The yacht is one of the most successful +50m class of yacht ever.

  • Monaco Yacht Show 2016 Fraser Yachts 2016
    M/Y AE CAP D'ANTIBES
  • Monaco Yacht Show 2016 Fraser Yachts 2016
    M/Y AE CAP D'ANTIBES
  • Monaco Yacht Show 2016 Fraser Yachts 2016
    M/Y AE CAP D'ANTIBES
  • Monaco Yacht Show 2016 Fraser Yachts 2016
    M/Y AE CAP D'ANTIBES
  • Monaco Yacht Show 2016 Fraser Yachts 2016
    M/Y AE CAP D'ANTIBES

M/Y HELIOS 2

Built by Palmer Johnson in 2002, M/Y HELIOS 2 is a pedigree superyacht that is presented in excellent condition after an extensive refit in 2015. She combines both contemporary and classic styling and appeals to prospective Owners that desire a sophisticated yachting experience. The 51.13m superyacht accommodates 12 guests in five luxurious staterooms and is perfectly suited to entertaining groups thanks to her expansive outdoor spaces.

 

S/Y NATIVA

S/Y NATIVA is a spectacular 48.01m sailing yacht for sale. Built in 2013 at Arzani Navi, she offers a layout that combines the best features of a performance sailing yacht and the comfort and arrangement of a motor yacht. She can accommodate 10 guests in five chic staterooms. With a cruising speed of 10 knots and an aluminum hull – built to a design by Bill Tripp – this is a wonderful opportunity to acquire a vessel that is ready to be enjoyed with family and friends.

  • Monaco Yacht Show 2016
    S/Y NATIVA
  • Monaco Yacht Show 2016
    S/Y NATIVA
  • Monaco Yacht Show 2016
    S/Y NATIVA
  • Monaco Yacht Show 2016
    S/Y NATIVA
  • Monaco Yacht Show 2016
    S/Y NATIVA

S/Y PINK GIN

Another beautiful sailing yacht on display at the Monaco Yacht Show, S/Y PINK GIN was custom built in 2006 by Baltic Yachts. Having undergone a full refit in 2011, this 46.23m performance optimized cruising yacht has already enjoyed over 200,000 miles of sailing and is looking forward to many more with her new Owner. Boasting incredible quality and design excellence, the yacht can sleep 10 guests in five staterooms.

 

M/Y ECLIPSE

A classic Feadship launched in 1993, M/Y ECLIPSE is a 43m superyacht for sale that underwent a full refit in 2008. Adorned with a stylish Terrence Disdale interior, she also offers spacious deck areas with large tenders that are not usually available for yachts of her size. Other special features include zero speed stabilisers and Caterpillar engines. This is a true ocean-going yacht accommodating 12 guests in six staterooms.

 

M/Y YXT-20

Another unique yacht on display at this year’s Monaco Yacht Show, M/Y YXT-20 is a compact, 21.44m Dutch built and designed, multi-purpose vessel that can offer a variety of standby/support/safety services to a more traditional yacht. She can also operate in a stand-alone capacity and will be enjoyed for her large deck spaces, swimming platform and beach area. She sleeps four guests in two staterooms.

 

  • Monaco Yacht Show 2016 Fraser Yachts
    M/Y YXT-20
  • Monaco Yacht Show 2016 Fraser Yachts
    M/Y YXT-20
  • Monaco Yacht Show 2016 Fraser Yachts
    M/Y YXT-20
  • Monaco Yacht Show 2016 Fraser Yachts
    M/Y YXT-20
  • Monaco Yacht Show 2016 Fraser Yachts
    M/Y YXT-20

In addition to the mentioned yachts, Fraser Yachts will have a further two yachts in the show plus 18 yachts on display at anchor during the course of the event, with more to be announced.
 

  

 **************************************************************************************************

Monaco Yacht Show 2016 Hd

 

Monaco Yacht Show 2016

 

Stunning Views from Monaco Yacht Show 2016

 

   

 

AMORE MIO - Heesen Yachts

 

  

 

Super yacht industry ready to grow | CNBC International

Posté par DIACONESCO_TV à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2016

SALON YACHTING FESTIVAL A CANNES DU 6 AU 11 SEPTEMBRE 2016

YACHTING FESTIVAL A CANNES

Rendez-vous du 6 au 11 septembre 2016

CannesYachtingFestival3

Yacht_VieuxPort

 

COMMUNIQUE DE PRESSE DU SALON YACHTING FESTIVAL A CANNES DU 6 AU 11 SEPTEMBRE 2016

 

  • Le Yachting Festival se tient chaque année au mois de septembre dans la scintillante baie de Cannes, dans un univers luxueux et élégant

    1er Salon de la saison nautique, le Yachting Festival est le plus important rendez-vous nautique à flots d’Europe. Il réunit les acteurs de la plaisance qui exposent pour cette ouverture de bal, leurs nouveautés mondiales en avant-première
    Chiffres Salon Cannes Yachting Festival
    Exposants et visiteurs se donnent rendez-vous dans 2 ports d’exception de la French Riviera : 


    «Le Vieux Port » et « Le Port Pierre Canto ». 
    Dans ces 2 ports, près de 600 bateaux sont exposés à flots et à terre dont une centaine sont présentés en avant-première mondiale. Les sorties en mer proposées par les chantiers permettent aux nouveaux acheteurs de tester les plus beaux yachts du monde pour effectuer un choix avisé. 

     

     

     VIDEO DE DIACONESCO.TV SUR LE 

    CANNES YACHTING FESTIVAL 2016



    Nouveauté 2016 : Le Yachting Festival crée un nouvel espace dédié au luxe : La Terrasse. 

    Situé au départ des navettes VIP, ce secteur est exclusivement réservé aux acteurs du luxe et aux services haut de gamme. 
    Visiteurs, découvrez ce nouvel espace. 
    Exposants, retrouvez une présentation

Posté par DIACONESCO_TV à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 août 2016

25 TH ANNIVERSARY MONACO YACHT SHOW 2015

MONACO YACHT SHOW 2015

PORT HERCULES PRINCIPAUTE DE MONACO

23-24-25 & 26 september 2015

106562214

wood-forever-cdp

PHOTO MONACO YACHT SHOW 

press_release_header_newsetting2015

Monaco Yacht Show 2015 :
une nouvelle configuration pour ses 25 ans

Envoyer sur FacebookEnvoyer sur Google PlusEnvoyer sur TwitterEnvoyer sur LinkedIn

L’édition 2015 du Monaco Yacht Show marquera le début d’un nouveau cycle puisque le salon célébrera son 25ème anniversaire mais présentera surtout un nouveau visage avec des places à flot supplémentaires et une reconfiguration de sa zone d’exposition. 

Délocalisation de la Darse Nord au Quai Antoine 1er
La nouvelle configuration du MYS 2015 résulte de la décision du Gouvernement de Monaco de démarrer les travaux de construction de nouveaux parkings souterrains sur la Darse Nord et de la relocalisation de l’exposition de la collection de voitures anciennes de S.A.S. le Prince Rainier III.


Ainsi, la zone d’exposition historique de la Darse Nord sera relocalisée sur le Quai Antoine 1er. 

2bc2fb200e55a886d423b7cb0e84004c



Le Quai Antoine 1er proposera donc une surface totale d’exposition de 2 825 m² - divisée en deux tentes climatisées (Quai Antoine 1er A – 400 m² - et Quai Antoine 1er B – 2425 m²) pour repositionner la plupart des exposants de l’ancienne tente de la Darse Nord. 

Extension de l’exposition à flot jusqu’au Quai Rainier III
L’information avait été dévoilée en juillet 2013 lors de l’annonce du partenariat entre le Monaco Yacht Show, le Yacht Club de Monaco et la Société d’Exploitation des Ports de Monaco (S.E.P.M.) : à partir de 2015, le MYS proposera trois emplacements à flot le long du Quai Rainier III pour accueillir de très grandes unités supérieures à 100 mètres de longueur. Ce qui portera la capacité d’exposition à flot à 121 super & megayachts. 

6c73253700e54b5ff423cf228f2a4b88



De facto, la nouvelle configuration Sud du Port Hercule impliquera une réorganisation cohérente et homogène du flux des visiteurs entre toutes les zones d’exposition actuelles et nouvelles.

Téléchargez le plan de la nouvelle configuration du MYS 2015  (Format Jpeg)